Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De mémoire des agents municipaux jamais il n'y avait eu tant de monde aujourd'hui à la salle J. Brel pour cette journée de remises des cartables aux enfants de la ville. A l'extérieur comme chaque année les politiques sont présent pour recevoir les familles, pour distribuer un tract de rentrée. Fontenay Socialiste, c'est à dire le groupe des élus socialistes de la municipalité, à tenu à afficher sa présence en distribuant deux tracts, l'un sous forme de présentation du bilan de l'action gouvernementale - c'est à dire de son passif et l'autre pour définir les axes politiques de son action pour les mois à venir. Il faut noter l'absence totale de présence du PS qui rompt ainsi avec cette tradition militante de rencontre. Il est vrai qu'il leur est difficile de trouver des raisons de contester les difficultés rencontrées par les français tant leur soumission au gouvernement Valls est le reflet parfait de cet entêtement, de cette obstination à poursuivre une politique d'austérité et d'échec. 

Une seule présence à souligner avec le passage en ombre furtive du secrétaire de section venu avec sa descendance bénéficier des politiques de solidarité de la municipalité communiste comme il aime tant à la nommer dans ses brocards.

Entre temps la journée a été animée par les agitations de La Rochelle et la saillie vigoureuse de Taubira rejoignant les frondeurs. A ne rien n'y comprendre tant quelques minutes après son discours enflammé elle reçut l'absolution de Valls ne voyant dans son intervention aucune remise en cause du dogme économique de son gouvernement. Un monde schizophrénique dans une cacophonie inouïe que confirme la déclaration de Martine Aubry prenant le gouvernement à rebrousse poil en lui demandant d'appliquer dans sa ville le dispositif d'encadrement des loyers tout juste écarté par Valls à l'exception de Paris. Il faut noter que cette décision de M. Valls est une conclusion de mauvaises manières faites à Martine Aubry. Une remise en question des 35h par E. Macron, puis celle des seuils sociaux dont elle fut une des instigatrices il y a une trentaine d'années avec Jean Auroux le ministre du travail de F. Mitterrand. Et enfin la loi Allur qui a été rapportée au parlement par son ancienne collaboratrice Audrey Linkelheld et instruite par Cécile Duflot d'ailleurs fort mécontente hier dans sa réaction aux propos de Valls. C'est un euphémisme tant elle l'accuse de mépris de la démocratie. Une bien curieuse journée et je regrette que les fidèles du PS local ne se soient déplacés en terre rochelaise pour assister à ces événements qui n'en finissent pas de mettre à bas le PS. Il est vrai que le déplacement à un coût et que le subterfuge de la formation municipale des élus n'est plus à leur disposition. C'est plus sain ainsi car la note était salée, notre ex adjoint en finances pourrait en témoigner lui qui se trouvait très pointilleux sur les dépenses publiques.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :