Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Premier ministre "socialiste" a prononcé hier mercredi un discours lors de l’université d’été du Medef et à été ovationné par l’assemblée patronale.

Manuel Valls en vrai patron a prononcé un discours pro-entreprises et patronat à l’université d’été du Medef. Bien naturellement le parterre A été conquis par ses propos à forte teneur sociale-libérale. Ils auraient pu entonner " il est des nôtres..." Que personne n'en aurait été étonné. 

Un tel discours - deux jours seulement après le renvoi du gouvernement des ministres de l’aile gauche du PS - n’est pas fait pour apaiser les remous dans le camp socialiste. En effet dans son analyse à chaud Laurent Baumel, le leader des députés frondeurs du PS, considère qu'il s’agit d’un "copié-collé" des discours de Tony Blair "dans les années 95-97-99 en Angleterre". Il est effectivement clair dorénavant Nous sommes les témoins d'une transformation radicale du PS et que le discours de Valls est  une proposition idéologique pour rompre avec tout ce à quoi nous avons cru à gauche depuis des décennies. Laurent Baumel toujours mentionné que c'est la première fois qu'un Premier ministre socialiste va faire applaudir des piques contre des députés socialistes par un syndicat patronal"!

Pour la première fois que le Premier ministre lâche ses coups en stigmatisant par ses moqueries les députés socialistes de sa propre majorité! Nous observons une totale convergence d'intérêts et d'objectifs entre le patronat et F. Hollande, le bonimenteur du Bourget, par Valls interposé. Et ces derniers s'appuient pour légitimer leur virage libéral sur l'appel télécommandé de 200 députés godillots qui finiront par être balayés dans leurs circonscription et entraîneront la gauche vers une défaite d'une ampleur jamais atteinte. 

Dans l'actualité immédiate de la politique locale - premier champ de résistance - mon groupe politique Fontenay Socialiste fera sa rentrée samedi 30 lors de la journée de remise des cartables à la salle Jacques Brel. Nous y distribuerons deux tracts pour expliquer notre combat et surtout mettre en exergue qu'il y a bien des socialistes fidèles à un engagement social, des militants vertueux. Des socialistes qui se refusent à cette débandade de nos principes sociaux et qui en appellent à la constitution d'une nouvelle gauche. Le PS a fuit le combat social mais n'aura pas la raison sur nos résistances. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :