Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Après le jeu de quilles voici le temps venu du mini chamboule tout gouvernemental et la lancinante question que se pose les français: qui pour remplacer les ministres ou comment combler la faille qui s'agrandit et cimenter un nouvel équipage en vue d'un voyage un peu plus long que cinq mois pour gouverner la cinquième puissance mondiale?
On va jouer le jeu des pronostic, avec amusement, qui si en apparence sont inappropriés pourraient se révéler exacts! J'aime pouvoir estimer au plus large le champ des possibles. 
Alors pourquoi pas songer à un galon pour le sénateur ambitieux Luc Carvounas! Il a tout perdu dans le Val de Marne depuis sa prise en fonction de premier fédéral du PS. Des cantons, des municipalités et près de 49% d'élus locaux dont 13 sur Fontenay-sous-Bois. Le profil parfait pour endosser le costard. C'est cruel mais sera t-on peut ainsi débarrassés de ce fossoyeur du socialisme départemental mais en contre partie le pays prendra la mesure de sa compétence...
Je pense également à un autre orgueilleux, sénateur également mais placé à un échelon supérieur... Un flingueur sans scrupule, un tireur d'élite de l'ambition personnelle! Un ministrable qui va rendre encore plus illisible la politique de EELV et qui secrètement jalousé les Duflot et compagnie. Un maroquin vert et pas chagrin! Celui qui veux à tout prix se placer: Vincent Placé! On peux prévoir du tiraillement dans la cour de recréation de ce parti chamailleur aux comportements paradoxaux. 
Plus sérieusement il faut bien croire que pour les difficultés c'est bien maintenant pour le tandem Hollande Valls. Ce dernier a réalisé le parcours parfait en éliminant la gauche de son parti et gouvernementale. Il s'impose et la ligne droite d'un social libéralisme est bien tracée. Il va lui falloir tout conquérant qu'il est faire passer la pilule en clôture de l'université d'été du PS à La Rochelle ce weekend-end. Gageons qu'il y parviendra quand je vois la dissolution de toute volonté à sortir du dogme des responsables locaux du parti socialiste ce nouvel avatar de la droite locale qui se pose en double opposition: celle à l'idée même d'une politique sociale de gauche et celle a notre majorité attachée à résister au démembrement du socle républicain.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :