Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelle indécence que d'affirmer que nous avons du mal à mettre en route la réforme des rythmes scolaires et que nous ne tenions pas nos promesses! C'est fort, c'est cru et cela ose tout!

Ils ne sont pas dans le même monde que nous tous, que les français. Retourner contre nous la notion de promesse non tenue alors qu'en la matière le gouvernement et le Président de la République, assurés de poursuivre une courbe décroissante de confiance sont sur la première marche du déni, de la confusion et de la trahison sociale.

Ils osent tout et sont sans pudeur.

Cette réforme est peu appréciée par les français - mais savent-ils encore qu'il y a des français - qui refusent dans leur immense majorité les calendriers, les contraintes, les coûts, imposés aux communes. Une réforme précipitée. Notre municipalité à respecté ses obligations légales, elle a consulté les fontenaysiens, elle a développé une immense réflexion pour adapter au mieux l'ensemble des problèmes posés afin que nos enfants ne puissent pâtir des défauts de cette réforme par trop précipitée et qui porte un coup terrible aux finances locales car budgétairement supportée par elle seule.

Mais monsieur Bedouret s'occupait plus de sa campagne que de nos finances publiques. Trop distrait à nous contrer, à renier un travail de mandature où il est vrai son talent a pu s'exprimer en raison d'une collaboration sans faille des services attentifs à le guider ( ce qui est le moins qu'un élu puisse espérer pour accomplir son devoir républicain ) il s'est permis d'oublier de participer à cette multitude de réunions  préparatoires permettant la mise en route de cette réforme à la rentrée de 2014. J'ai le souvenir d'une note en Bureau Municipal lui rappelant notre intense mobilisation et pointant les absences récurrentes de ses amis...

Ce tract de rentrée distribué aujourd'hui poursuit l'aventure d'un PS aveugle et sourd aux douleurs de français qui basculent de plus en plus nombreux dans la précarité. Je les invite à s'informer et à prendre la mesure de leur effondrement  et cela d'autant plus vite qu'un monstre est aux aguets, un monstre dont le ventre est fécond de cette barbarie fasciste. Leur échec c'est bien cette perte de confiance d'un peuple dans les vertus de la démocratie et de s'entêter à se tromper de cible ne peut qu'encourager les attentes de Marine Le Pen. S'ils poursuivent dans cette voie ils en seront les fourriers.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :