Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Généralement tout esprit conscient des réalités possède cette faculté intuitive, car en dépend son maintien, de poser avec soin un regard attentif sur les raisons d'un échec. Nos socialistes modernes du parti socialiste local font en la matière notable exception. Leur tout nouveau paradigme est de poser leur débat de prospective électorale dans le prolongement de ce qui entraîna leur échec, que leur baguette de magie analytique métamorphose en brillant succès. Chez les archaïques de la gauche sociale cela s'appelle de l'aveuglement et surtout l'affirmation d'une prétention outrancière à vouloir nous réduire sans autre forme de procès au rang d'usurpateurs du suffrage universel dont eux-seuls sont les réels dépositaires car oints de leur entière certitude d'avoir raison sur tous et d'être les annonciateurs messianiques d’une modernité politique seule apte à englober les réponses à tous les maux...
Les trois sections PS du Val de Marne qui en mars dernier s'étaient auto proclamées d'une légitimité populaire qui devait les propulser à renverser trois municipalités de gauche jugées archaïques, incompétentes, outrageusement antidémocratiques ( nous connaissons le tragique et dérisoire aboutissement de cette trajectoire de surridealisation de soi...) ont pris la décision de poursuivre cette stratégie de l'autruche en n'étant partant pour des alliances qu'avec des partenaires s'accorderaient à leur donner raison sur tous les sujets qu'ils portent. Dominants, prédateurs ils veulent faire entendre leur voix sans partage et si d'aventure une dissonance se faisait jour leur capacité à entamer un débat est présentée comme une distorsion insupportable! En outre j'ai pu lire que des partis n'existeraient qu'au travers du PS! Si c'était le cas à la vue des sondages d'opinions et de satisfaction des français sur l'action gouvernementale l'attractivité magnétique du PS va diminuer d'intensité et à constater les déclarations des dirigeants socialistes dans notre département et en France j'ai la conviction que pour amoindrir leur chute et la perte incommensurable de sièges les socialistes multiplient les appels à l'union en direction de çes partis que notre éditorialiste local du PS moderne dénigre et qualifie pour reprendre un jargon du cyclisme de suceurs de roues...
Monsieur Bedouret a perdu. La section locale du PS s'est délitée de ses troupes, son potentiel électoral figé à 13% ( qu'en sera-t-il demain au regard de possibles nouvelles bourdes, scandales, échecs, retraits et mensonges jamais atteint dans l'histoire de la République ) et nos stratèges redeploient les mêmes angles d'attaques, les mêmes plans et surtout le même déni des problèmes posés par le gouvernement sur des sujets qui impactent violemment notre avenir comme la métropole du Grand Paris, la disparition des départements, la réforme des rythmes scolaires dont la facture pour notre ville s'alourdit! 
Seuls ils le sont et seuls ils le resteront. Fontenay n'est en rien " sacrifié " et d'ailleurs qu'elle outrecuidance que d'user de cette métaphore violente comme bannière à opposer à la légitimité républicaine et de son verdict électoral. Ce PS détenu par une minorité, sans congrès à l'horizon pour ramener de l'ordre, installé dans une dérive libérale et s'éloigne de toutes les réalités qui frappent Fontenay. Monsieur Bedouret a bien raison de s'intéresser à notre façon de poser la question des arbres dans son quartier et de caresser les aptitudes botanistes de ses voisins. C'est essentiel. Quand à nous sans négliger la botanique nous allons de notre côté tout mettre en œuvre pour effectivement non pas saboter comme il se complaît à le dire mais faire reculer ce qu'une grande majorité refuse cette fameuse hydre tentaculaire, déni de nos politiques de proximité, du Grand Paris. Nous allons nous engager dans un travail de consultation pour la révision de notre plu et pour soumettre à un référendum d'initiative locale cette fameuse Métropole...ce n'est pas notre raison qui gouverne mais bien cette volonté de s'accorder avec le plus grand nombre de fontenaysiens pour définir l'avenir partage de notre ville. C'est bien plus fort que le petit jeu de sa propre survie par des définitions d'alliances obligatoirement souchées sur l'obéissance sans faille au Parti Socialiste... 
Nous savons maintenant - mais nous le pressentions - que vous aurez toujours raison, que nous serons illégitimes quand alors que nous objecterons quoique cela soit à votre politique et que demain dans les scrutins à venir vous serez notre seconde opposition de droite. Du premier tout au second vous serez les alliés très objectifs de la droite traditionnelle avec la satisfaction désormais non dissimulée de faire chuter les formations de gauche qui dans leur diversité travaillent au développement harmonieux de notre cité sans ce miroir à refléter les ego qui nourrissent trop cette formation qui avait su s'inscrire politiquement dans cette merveilleuse aventure municipale pour y apporter son immense contribution.


Partager cet article

Repost 0