Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette fin de semaine s'est réalisée cette toute naturelle force de travail et d'initiative que peuvent porter ensemble deux délégations de notre majorité municipale; celle du Droit des Femmes et celle des Relations Internationales... pour susciter, organiser et mettre en place la nécessaire mobilisation pour exiger la libération d'Assia Bibi. Je salue le travail exemplaire de ma collègue qui n'a pas ménagé ses efforts pour mettre en place cette mobilisation municipale. En mairie sera présenté un portrait d'Assia avec un livre d'or mis à disposition des fontenaysiens pour exiger que cesse ce calvaire d'un autre temps dont Assia Bibi est la viçtime. Pour ceux et celles qui encore pourraient l'ignorer Asia Bibi, chrétienne pakistanaise âgée de 43 ans et mère de cinq enfants, est aujourd'hui menacée d'être mise à mort, par pendaison, pour un hypothétique blasphème : avoir relativisé en public, face à des femmes musulmanes réunies autour d'un point d'eau, les actions de Mahomet en comparaison du sacrifice de Jésus !

 Cela se serait passé, selon des témoignages dont la plupart se sont cependant révélés faux a posteriori, en juin 2009.
 
Innocente victime de la charia, cette absurde et rétrograde instrumentalisation politico-idéologique du Coran, et donc arbitrairement condamnée à la peine capitale, en novembre 2010, par un tribunal islamiste, Asia Bibi croupit, depuis cinq ans déjà, en prison.
 
Cette barbare et irrationnelle sentence s'est vu confirmée, ce 16 octobre 2014, lors d'un tout aussi révoltant et sommaire procès, par la Haute Cour de Justice de Lahore !
 
Telle est la raison pour laquelle, en désespoir de cause, mais face à l'urgence, nous nous adressons à l'actuel président du Pakistan, Mamnoon Hussain, esprit que l'on dit plus éclairé que ses prédécesseurs, en guise d'ultime recours et dernier secours tout à la fois : de grâce, Monsieur le président, la grâce, si ce n'est la pitié, pour Asia Bibi !
 
L'imprescriptible liberté de conscience
 
Certes ne s’agit-il aucunement ici de stigmatiser – nous insistons sur ce point essentiel pour la compréhension comme pour l’enjeu de cet important débat – la culture islamique, ni la foi musulmane, pour lesquelles nous éprouvons, comme pour tout autre conviction religieuse, le plus grand respect, mais bien de dénoncer l’indue et abusive exploitation qu’en font, sous couvert d’autorité divine, ces anachroniques fondamentalistes.

 

Venez la semaine prochaine signer le livre d'or mis à votre disposition dans le hall de la Mairie.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :