Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce soir dernier Conseil Municipal de l'année. Une année marquée par le renouvèlement de notre municipalité en mars dernier qui a su par ses efforts, son écoute et sa détermination pour un développement social, économique et écologique de notre ville. Rien ne saurait être parfait et il nous reste tant et tant à faire et cette tache nous est compliquée par les baisses, les disparitions des dotations… Je travaille à la part prise par ma délégation dans le budget de la ville et je suis écœuré du fait du cisaillement qui nous est imposé alors que si je retiens comme exemple l’ampleur de la mobilisation pour la Quinzaine de la Solidarité Internationale il nous faudrait amplifier notre action. Je salue d’ailleurs l’exemplarité de nos associations et en particulier je voudrais mettre en exergue ce fameux repas organisé en commun par nos amis chiliens, portugais et l’association des amis de Brovary. Un repas auquel vous avez répondu avec enthousiasme et qui a dégagé un bénéfice net de 865€. Et comment ne pas souligner le fait que nos amis chiliens et portugais ont décidé de laisser, cette année, ce bénéfice intégralement à l'association Les Amis de Brovary pour venir en aide aux plus démunis de notre ville jumelle. Et demain à cause des imprécations budgétaires aux tonalités d’austérité de Manuel Valls nos associations seront dans l’obligation de faire encore plus appel à chacun et chacune d’entre-vous pour mener à bien leurs actions humanitaires…car les effets ciseaux dans nos budgets vont amoindrir notre participation. Je suis outré et très en colère de cette obligation immorale qui m’est faite de devoir altérer une politique de solidarité que nous portons ensemble et de faire reposer notre Quinzaine 2015 sur un engagement surmultiplié de nos associations pour compenser un retrait partiel de financement public. Comment devons nous résister ? Cela sera l’une des questions fondamentales que devrons aborder avant le vote du budget. Jamais nous n’avons été mis dans une telle situation, nos collectivités pliées, chiffonnées, maltraitées par une politique gouvernementale d’austérité, une politique qui colle aux basques d’une tonitruante et arrogante A. Merkel, une politique qui répond en écho aux honteuses déclarations du Commissaire Européen aux Finances, Pierre Moscovici, faisant la leçon aux grecs et exigeant d’eux une soumission totale aux directives assassines de Bruxelles.

Partager cet article

Repost 0