Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Jusqu’ici M. Patrice Bedouret et le PS local se sont toujours trompé dans leurs opinions sur les affaires de Fontenay; mais telle est la fermeté de leurs espérances, ou la malignité de leur désespoir, qu’elle leur fournit toujours de nouveaux prétextes pour continuer. J'en veux pour exemple le décalque de leur position sur celle de la droite menée par Gildas Lecoq au sujet de notre projet de théâtre ou du prolongement de la ligne 1 avec l'option de la station Verdun faisant croire que l'un est une " danseuse " forcément coûteuse sans accroche avec la réalité et l'autre que nous avons tranché avec la volonté expresse de nuire aux intérêts fontenaysiens pour entretenir un soit disant abandon des réalités du ou des quartiers de la crête... 
Je lis aujourd'hui dans le Parisien l'annonce des grands projets pour notre département en 2015 avec mon attention portée sur le début du chantier de la boucle de l'A86 avec la construction de 27000 m2 de bureaux dans lesquels la RATP pourrait s'installer. Nous étions sarcastiquement vendus au grand capital et négligeant du bien public pour la seule recherche d’une opération juteuse éloignée du soucis du développement concerté de notre ville alors que la raison de notre choix va voir un service public majeur de notre région s'installer à Fontenay qui s'inscrit comme pôle économique francilien majeur. La réalité vient contredire la facilité qui entraîne parfois des responsables politiques à dresser des tableaux aux traits grossiers et caricaturaux alors que la prudence devrait les engager sur la voie de la mesure. J'en veux comme exemple l'impensable accroche du dernier billet de notre opposition - celle de droite - dans le dernier numéro paru de À Fontenay qui expressément - sans nuance - oriente les fontenaysiens sur une contrevérité qui stipule que le maire donne sa préférence à la ville de Montreuil pour accueillir la station intermédiaire entre Les Rigolots et le Val de Fontenay dans le projet de prolongement de la ligne 1. L'opération "politique" est d'induire la notion d'abandon, de traîtrise de notre premier magistrat auprès des fontenaysiens avec en arrière plan la suggestion d'une irresponsabilité si ce n'est une illégitimité à conduire les intérêts de notre ville alors qu'il n'en est rien et que les interventions de notre majorité au dernier conseil municipal ont mis le curseur sur la nécessité d'études sérieuses et notamment sur les diverses tiens d'expropriations rendues nécessaires pour l'établissement d'une station de métro... Notre prudence contredit nos oppositions. Et notre politique municipale n'est aucunement définie par des prétextes pour justifier son développement. Bien au contraire elle s'appuie sur un programme reconnu par la majorité des fontenaysiens aux dernières municipales.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :