Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

" Il a perdu la ville et divise la gauche, ça commence  faire beaucoup " Ce qui signifie dans la pensée du premier stratège socialiste fédéral 94, théoricien émérite du suicide versus politique, une exclusion à court terme. Ce court terme comme méthode étalonnant la vision politique d'un parti incapable d'analyser les causes de la déflagration de son influence! L'art et la manière de charger Pierre Coilbault, l'ancien maire de l'Haÿ-les-Roses, comme on charge le mulet est absolument une forme indécente de procès d'intention. C'est s'exonorer de la défiance politique de la gestion contestée de Pierre Sève l'artisan majeur de la déliquescence du PS sur ce bastion solidement ancré des decennies durant grâce à l'abnégation militante de proximité et surtout socialiste de Pierre Tabanou - figure emblématique et exemplaire du socialisme val-de-marnais et bien au delà au regard de son travail de législateur à l'Assemblée Nationale! N'en déplaise à Luc Carvounas, la recherche du bouc émissaire est une piètre dérobade. La seule action de résistance c'est bien cette candidature de terrain. Ce terrain, cette proximité où se ressentent les contre-coups des politiques gouvernementales, des abandons de promesses et surtout la désorientation d'un électorat qu'un FN efforce d'aimanter le dépit puis la colère. La fédération socialiste non seulement assène la sanction mais encore accentue son déni des réalités comme cela fut le cas à Fontenay lors des dernières municipales avec le résultat historique, tragique, que nous connaissons tous: ZERO élu-e-s!!! Les socialistes - archaïques comme il aimerait à nous définir - sont désespérés et quant à elles les droites se félicitent! 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :