Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



À Béziers on célèbre les putschistes OAS en leur décernant les honneurs de la municipalité. C'est bien vite oublier les milliers de français qui se sont engagés dans les rangs de ceux qui militaient pour l'indépendance de l'Algerie...auquel il serait naturel de rendre hommage car quel plus acte que celui d'accorder à un peuple sa souveraineté, le soutirer à toute dépendance.


Disparu dans la nuit du 26 au 27 mars 2015, Andre Thorent, né en 1922 à Salies-du-Salat, dans la Haute-Garonne, joua dans 100 films (son dernier film était en 2005). Membre du réseau Jeanson, il a connu Charby dans la troupe de théâtre du Grenier de Toulouse qui fait plusieurs tournées en Algérie avant 1954 ; la réalité coloniale l’a révolté. Il aida Charby dans sa tâche de convoyage des fonds de la Fédération de France ainsi que dans la planque des militants algériens. C’est lui qui a recruté la comédienne Henriette Conte (une vieille connaissance du Grenier de Toulouse) dans le réseau Jeanson. Arrêté par la DST, il a su jouer la comédie jusqu’au bout, et n’avouera aucun nom. Il sera inculpé avec les autres comédiens amis de Charby : Georges Berger, Henriette Le Conte, Cécile Marion, et sera l’un des inculpés vedettes du fameux procès du réseau de Francis Jeanson en 1960. Le journaliste et critique littéraire Poirot-Delpech du journal Le Monde le félicita en lui disant : “Au théâtre, vous n’étiez pas mal. Mais au tribunal non plus.” Il sera acquitté. Il épousa la militante algéroise de la cause algérienne Alice Cherki avec qui il aura un enfant, Olivier Thorent. Il joua en 1973 dans le film Décembre de Mohammed Lakhdar-Hamina le rôle du général Michon.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :