Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

" Nous mettrons fin au favoritisme dans l’attribution des logements, des subventions ou dans les recrutements." Vu et lu dans un document d'intention de l'Appel de la droite molle pour Fontenay. Il est inouï de constater qu'une ancienne adjointe au maire ayant des années durant dans l'exercice de son mandat reçu régulièrement des fontenaysiens et des fontenaysiennes  au quotidien altéré dans la précarité d'un logement indécent et espérant la clé d'un logement social. Les des étaient donc pipés à l'en croire et serait restée passive jusqu'à son éveil récent! C'est une honte car Madame Michon connaît les protocoles qui fixent les attributions de logements sociaux. C'est cette liberté d'envies déliée  par la campagne qui égare son propos. 
Dans ce document d'intention je retrouve ce qu'elle a défendu dans le débat de la majorité municipale lors de la mandature précédente et rien de nouveau et cela même avec comme une arlésienne l'attribution de permis de conduire... Décidément la campagne est pauvre et le marais constituant son alliance avec le modem est un terrain meuble où s'enlisent les idées... qui pour certaines sont déjà entreprises, mises en place par la majorité de gauche de notre département. Comment ne pas penser que cette majorité n'ait à aucun moment par exemple favorisé le maintient à domicile des personnes âgées ou handicapées, protégé la bio diversité ( le Parc des Carrières co financé par le département en est un exemple proche  ), etc, etc,...
En dernier lieu il est un passage qui a attiré également toute mon attention et qui est significatif des limites données aux solidarités, aux solidarités internationales. C'est celui où Madame Michon assure vouloir supprimer, je cite: " Nous examinerons l’ensemble des dépenses et nous remettrons en cause le niveau de certains budgets dont l’utilité n’est pas démontrée : communication, voyages, coopération décentralisée,...". Madame Michon efface cet effort qui fait la dignité de notre pays et auquel répond un écho sur nos territoires avec le refus des exclusions.




 

Partager cet article

Repost 0