Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le comble du machisme à été franchi dans une sorte d'érection phallique par le chargé des élections au PS ( un spécialiste qui mériterait une reconversion ): Christophe Borgel qui commente les élections des exécutifs des Conseils départementaux qui n'ont vu que 10% des femmes élues à leur Presidence. En effet il explique que " Beaucoup de présidents sortants se représentaient" et que " la parité ne pouvait pas s’appliquer aux présidences d’éxécutifs départementaux, en raison de la liberté de se présenter garanti par la Constitution." Pour lui, qui estime que la loi portera ses fruits au fil du temps, et que les femmes pèchent par inexpérience : "Il est rare de devenir présidente ou président quand on vient d’être élu". Et comme d'habitude lorsqu'il s'agit de freiner la cause des femmes il y a toujours une femme pour venir enfoncer cette cause dans un réflexe qui s'apparente à un refoulement! Car l'argument de Christhe Borgel est corroboré par la secrétaire nationale UMP à la parité Virginie Duby-Muller: "Il y a eu un grand renouvellement des élus. C’est bien car cela nourrit un vivier pour la suite, mais il faut aussi de la stabilité, des gens qui connaissent la maison". C'est une capitulation en rase campagne qui va plomber pour des années non pas la représentation des femmes dans nos assemblées républicaines où la parité est une obligation légale mais surtout leur aptitude à les diriger!


Offrez tous et toutes à Christophe Borgel un exemplaire du " Deuxième Sexe "  de Simone de Beauvoir pour non seulement l'initier mais encore lui donner la Raison républicaine de l'Egalité.  

Dans mes rayons de bibliothèque cet ouvrage j'ignore ou ignare le politique Borgel!

Dans mes rayons de bibliothèque cet ouvrage j'ignore ou ignare le politique Borgel!

Partager cet article

Repost 0