Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 49.3 de Valls satisfait pleinement le Medef. En effet Pierre Gattaz jubile du bon choix gouvernemental et de cette " aurore " préfigurant le grand matin libéral qu'il appelle tous ses vœux. Le commentaire de Gattaz signe la rupture du dialogue social alors que Laurence Parisot face à Sarkozy avait signifié son désaccord pour cet usage lors de débat sociaux au Parlement. 

Ce nouvel épisode de caporalisme politique est une offense au débat démocratique et surtout fait voler en éclat la conclusion des débats du Congrès de Poitiers qui nous donnait à voir la photographie d'une unité retrouvée dans la famille socialiste. Il n'en est naturellement rien et Valls n'ayant aucune confiance en sa majorité  a décidé d'accélérer ses réformes et de se soustraire au débat parlementaire. Pour lui entreprendre un débat donc pouvoir le contredire c'est s'abandonner à l'immobilisme, au conservatisme, à l'irresponsabilité et à l'infantilisme... Propos très bruts... qui accélèrent la révélation du déni qu'il porte fondamentalement pour l'esprit de contradiction et d'opposition. Et pensez bien qu'il envisage déjà un troisième usage de son arme de poing préférée en juillet! Et les frondeurs sont encore irresponsables de s'accrocher aux quelques branches encore saines du vieil arbre qui veillait encore sur la vieille maison socialiste. Maintenant se pose la question, la seule qu'il vaille d'être posée: pourrons-t-ils composer un nouvel espoir hors de ce parti déconfiit  et pourrons-t-ils et pourrons nous, nous socialistes, gauche socialiste, communistes, radicaux, écologistes abandonner nos égos, délaisser nos vieilles statures de politiques usés par les manœuvres et les compromis qui n'ont pour seul intérêt de tenir à bout de bras des carrières au détriment de l'intérêt de ceux que nous devons défendre? Les exemples grecs et espagnols nous démangent, nous interrogent, mais nous n'en avons pas encore pris la mesure de la spontanéité qui les a fondé dans ces combats contre les dévastations d'un système libéral inique. Ils ont dépassé nos formations politiques traditionnelles trop englués dans leurs postures. L'avenir est sombre tant que nos formations politiques  s'attacheront a artificieliser une prise de conscience collective pour mieux l'instrumentaliser dans le droit chemin de leurs desseins. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :