Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Lévitique 18, 22, «Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme; ce serait une abomination»
Lévitique 20, 13, «Quand un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ce qu’ils font tous les deux est une abomination: ils seront mis à mort, leur sang retombe sur eux.»
Selon quelques évêques suisses et bien entendu leurs ouailles la Bible fixe ici le «cadre divin» - donc ce cadre intangible auquel le croyant doit se référer en tout temps et tout lieu donc par extension au quotidien de nos sociétés. Ils ajoutent naturellement qu’en matière de praxis homosexuelle, les passages bibliques cités en amont suffiraient à remettre dans la bonne direction la question de l’homosexualité du point de vue de la foi...
Ces prélats et leur cortège de croyants font évoluer leur foi dans des zones de non droits, des exceptions qui se soustraient aux droits qui régissent nos sociétés contemporaines pour les soumettre à des textes obscurs qui se parent de toutes les violences les plus terribles, sanguinaires et terrorisantes que la perversité de l'homme ait contribué à écrire. Ces représentants de l'Eglise en illustrant leur prêche de telles citations et en indiquant que les homosexuels doivent être tués ne sont pas des hommes d’église, mais des fauteurs de haine et des criminels. 
À ces évêques comme celui de Coire, Mgr Vitus Huonder, connu pour ses positions ultra-conservatrices, je propose pour édifier encore plus leur recherche de pureté de la foi, pureté originelle, la lecture du chapitre 21 verset 18 qui dit que l'on ne peut pas s'approcher de l'autel de Dieu quand on a des problèmes de vue ( il est porteur de lunette ce serpent prédicateur ) et encore mieux celle du chapitre 25 verset 44 qui enseigne que l'on a le droit de posséder des esclaves. Grace à Saint Paul le Tarsien qui sur cette question de l'esclavage est sans ambiguïté possible bénie soit les âmes de ceux qui se sont livrés à cet odieux commerce. 
Pour ceux qui en doutent il y a toujours la lecture de la Bible mais âmes sensibles s'abstenir tant le flot de sang y est continu et que les accusés de Nuremberg pourraient bien passer ici pour des angelots tant ces écrits "saints sont édifiants. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :