Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans son homélie Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, à prêché dans la cathédrale de Strasbourg que les valeurs républicaines étaient largement celles de l’Évangile ? et réciproquement? Ce qui me permet de déduire que l’IVG, le mariage gay, l’euthanasie ne sont pas des valeurs républicaines, puisque tout chrétien sait qu’elles ne sont pas évangéliques. Qu’elles sont même tout le contraire. 

La Révolution française n’a pas puisé son message et son action dans les Evangiles et dans l’Eglise catholique, mais contre. Il a fallu briser le pouvoir de la monarchie et de l’Eglise catholique pour avancer dans la voie de la République et de la démocratie. À cet effet le Compendium de la Doctrine sociale de l’Eglise est très clair : « La source ultime des droits de l’homme ne se situe pas dans une simple volonté des êtres humains, dans la réalité de l’État, dans les pouvoirs publics, mais dans l’homme lui-même et en Dieu son Créateur. » C’est une conception diamétralement opposée à la Révolution française qui proclame que l’Homme a des droits, uniquement parce qu’il est Homme (Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789).

Mais quels sont les desseins de notre ministre socialiste? Ceux de nous préparer à un certain avenir avec le retour du Concordat. En effet c'est ainsi que le Ministre de l’Intérieur indique clairement l’objectif à atteindre pour ce gouvernement : « La Fraternité est ici un mot qui prend tout son sens et le modèle alsacien montre que la fraternité passe par le dialogue. » Et pour enfoncer le clou notre ministre socialiste est donc devenu le chantre exalté du vivre ensemble interreligieux à l’alsacienne pour l’ériger en exemple pour le reste de la France... qu'il « puisse gagner tout le territoire national » dans un souci d'apaisement et de fraternité. Une prise de position forte alors que certains pour soutenir l'existence du Concordat en Alsace-Moselle alors que des réflexions et revendications se font jour pour remettre en cause son existence selon le fait que celui-ci contrevient à l’article premier de la Constitution qui stipule que: "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion."
En l’occurrence, le Concordat n’assure pas l’égalité entre les citoyens alsaciens et mosellans selon leur religion. Il n’assure pas non plus l’égalité entre les citoyens selon leurs origines régionales. 
Fontenaysien attaché à la laïcité j'aimerais prendre connaissance de la réaction et de la position de l'association Fontenay Laïcité sur cette bien curieuse intervention du ministre Cazeneuve. Fontenay Laïcité sera-t-elle 
le 5 décembre 2015 à 15h place de la République, avec les laïcs, avec les associations laïques et ceux qui se reconnaissent dans la défense de la loi de 1905 de Séparation des Églises et de l'Etat qui manifesteront pour préserver cette loi qui est constitutionnellement un des piliers de la République?

Partager cet article

Repost 0