Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

« Abasourdis », « écœurés ». Les parents d'élèves d'Alfortville ne décolèrent pas après avoir appris dans un courrier du maire la fin de la gratuité des activités périscolaires. Les représentants des écoles Dolet, Barbusse, Grévy, Hugo… viennent d'adresser une lettre ouverte en réponse aux annonces municipales pour dénoncer des mesures prises « sans notre accord ». Citation extraite du Parisien dans son édition du 24 juin 2015.
C'est la conception de la gestion des rythmes scolaires selon le guide suprême de monsieur Patrice Bedouret, droite socialiste fontenaysienne, le sénateur Luc Carvounas.


Luc Carvounas, l'ami-Bedouret, revient ainsi sur le principe de gratuité de l’école de la République. Principe dont découle celui universel d’obligation scolaire, fondateur du triptyque de l’école publique laïque, gratuite. L'ami-Bedouret se refuse à la gestion en régie publique arguant de la difficulté de - je le cite - " trouver autant de monde (300 animateurs seraient nécessaires) pour occuper si peu de plages horaires ? La masse salariale représente déjà 53 % du budget de fonctionnement. Mieux vaut un délégataire dont c’est le métier, entouré d’animateurs formés". Le contorsionniste, avec brio, externalise les activités périscolaires afin de garantir la gratuité. S'attendant aux applaudissements des parents d'élèves pour cette figure il s'est vite trouvé face à une belle claque, contestatrice celle-ci tant sa posture est une belle figure de rhétorique politique qui nous donne comme leçon celle toute libérale d'un service public inopérant au regard du privé qui en outre offrirait des services moins coûteux! La découpe d'un service public au plus offrant! Les parents d'élèves n'ont pas été dupés. 
Il va falloir à nos "socialistes" fontenaysiens aller nettoyer les écuries de l'Augias  socialiste comme ultime travail avant la défaite annoncée pour les Régionales et peut-être par une manœuvre d'équilibriste opérer un calfeutrage de dernière minute pour endiguer le flot des mécontents de la gestion de l'Etat. Attacher vous messieurs les "socialistes" à retrouver le sens de çe chemin qu'avait tracé le parti d'Epinay! Inquiétez vous des balbutiements de ministres comme celle du travail qui n'honore en rien le sérieux de cette fonction quand elle trébuche par son incompétence et son ignorance du nombre de fois qu'un CDD peut-être renouvelé alors que c'est comme une épée de Damoclès que des milliers et milliers de français - ceux du monde du travail et non des sérails - appréhendent. 

Il faut que les fontenaysiens sachent que sur la liste des Régionales des socialistes figure en 11ème position une figure locale à laquelle je les invite à faire barrage. Un candidat aux conceptions de la démocratie qui lui faisait envoyer, en juin 2013, des sms menaçants à un élu du conseil municipal dans le libre exercice de son mandat telle que la loi le lui garantissait! Ce blog en avait déjà en son temps fait la publicité très illustrée.

Ah la belle leçon "socialiste" sur le petit-scolaire! L'élève fontenaysien et le professeur alfortvillais.
Ah la belle leçon "socialiste" sur le petit-scolaire! L'élève fontenaysien et le professeur alfortvillais.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :