Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Les cuistres du territoire T10...

 

 

 

Vendredi j'étais loin de champigny où se tenait la première séance du Conseil de Territoire impliquant notre ville de Fontenay: le T10. 

Déjà que ce territoire dans ses contours ne correspond en rien aux votes des Conseils municipaux des communes le composant mais vendredi on a atteint le degré zéro du politique ou la plus haute marché du podium de la mascarade. Les conseillers, ceux-là mêmes qui s'opposaient à ce territoire, se sont accordés pour désigner le Président et ses douze vice-présidents. 

 

Et ils ont fait fort!

 

Des hommes, rien que des hommes et surtout des maires, rien que des maires. Cumulards qui refusent de déléguer et abonnés aux vieux réflexes qui les fait déserter la parité. Et pourtant il y en a des femmes dans cette assemblée et Il fallait défendre la parité, comme à Fontenay ou mon groupe est représenté par ma collègue Clémence et non pas se laisser aller à cette débâcle et mascarade politique pour afficher sur la photo souvenir les maires cumulards qui siègeront également au Conseil de la Métropole. Maire de ma ville, président ou vice president de mon territoire et conseille de Paris Métropole et pour certains députés, Conseillers Régionaux et autres mandats. 

Fontenay à tenu à défendre la situation des agents territoriaux et je m'en félicite. Minoritaires dans cette assemblée nous devons rester unis pour défendre les intérêts de nos concitoyens et ne pas nous laisser aller à la dispersion en cherchant la tentation de créer des sous-groupes politiques comme cela m'a été rapporté. 

 

Aucun de ces cuistres n'a eu le sens équitable de la représentation politique pour laisser sa place de vice-président pour une collègue de sa ville. Et tout ce or petit monde le 8 mars viendra honorer la journée du droit des femmes. Cette conception n'est pas celle des socialistes de mon groupe. 

À vomir

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :