Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exemplaire exposition du Collectif Argentin pour la mémoire
Exemplaire exposition du Collectif Argentin pour la mémoire
Exemplaire exposition du Collectif Argentin pour la mémoire

 

Les fascistes, les tortionnaires, s'inscrivent toujours dans le déni pour masquer ou effacer leurs méfaits alors qu'avec une constance rigoureuse les traces ressurgissent et que les preuves sont de plus en plus nombreuses pour les confondre. Et l'exposition présentée, organisée, par le Collectif Argentin pour la Mémoire, à la Maison du citoyen et de la vie associative de Fontenay-sous-bois, est exemplaire. C'est un recollement minutieux d'archives, de documents pour témoigner de l'ignominie et de l'abjection de la violence des généraux argentins qui voici maintenant 40 ans par leur putsch du 24 Mars 1976 instauraient la guerre sale contre la nation argentine. Il faut prendre le temps de visiter cette exposition unique en son genre et animée par une démarche militante, humaniste. Et due aussi a l'acharnement militant d'Alicia Krueger épaulée par Maria Amaral, artiste militante expérimentée des droits humains. Une exposition où il vous est possible de vous attabler et d'effectuer des recherches dans les milliers de pages à votre disposition. Une plongée dans l'horreur, dans la comptabilité des monstres, dans la géographie des lieux clandestins de détention et de concentration. Une visite aussi dans cette salle des "livres interdits" pour tout simplement toucher au plus près les notions d'interdit, de censures qui pesaient sur ce pays que ses généraux, que sa caste militaire appuyée par les dignitaires ecclésiastiques, avaient éloignés de l'intelligence, de la poésie, de la philosophie, de la sociologie, de la musique, des arts plastiques. À cet effet d`ailleurs la liste des élites intellectuelles soit massacrées soit en exil est édifiante! La soirée d'inauguration, hier 8 mars, avec la présence de Son Excellence Madame  l'Ambassadrice María del Carmen SQUEFF était placée également sous le signe des Mères et Grand-mères de la place de Mai. Une soirée de mémoire dans des salles combles et la présence d'élus de la majorité municipale fidèles à la tradition fontenaysienne de l'accueil des peuples latino-américains. Présence de cette gauche fontenaysienne qui n'a pas oublié les fondamentaux des combats internationaux pour les droits de l'homme et luttes contre ces régimes totalitaires de l'ultra-libéralisme alliés aux pouvoirs religieux bien décidés à anéantir tout espoir de progrès social et d'émancipation. 

Exemplaire exposition du Collectif Argentin pour la mémoire
Exemplaire exposition du Collectif Argentin pour la mémoire
Exemplaire exposition du Collectif Argentin pour la mémoire
Exemplaire exposition du Collectif Argentin pour la mémoire
Exemplaire exposition du Collectif Argentin pour la mémoire
Exemplaire exposition du Collectif Argentin pour la mémoire
Exemplaire exposition du Collectif Argentin pour la mémoire
Exemplaire exposition du Collectif Argentin pour la mémoire

Partager cet article

Repost 0