Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

J'ai pu lire ce matin la réaction et la menace de Luc Carvounas, chantre du néolibéralisme-social, épigone de Manuel Valls - c'est à dire disciple sans imagination - qui vitupère contre Laurence Abeille. Il menace et retire pour 2017 tout soutien du PS... 
Pour mémoire il me souvient qu'en 2012 il ne s'est trouvé dans la campagne du 1er tour des législatives alors que Laurence Abeille bénéficiait du soutien officiel du PS qu'une poignée de socialistes pour faire campagne et concrétiser ce soutien. Il me souvient même de ma prise de parole aux côtés de Jean-Paul Huchon dans un meeting de soutient et  de la présence à mes côtes de deux élus en la personne de Clémence Avognon-Zonon et de Georges Locko... Le reste de la section s'étant évaporée soit en direction de la dissidence de David Dornbusch soit dans un évanescent mutisme de animateurs... À cette époque les Bedouret, Carrier, brillaient par leur absence c'est à dire par leur signification d'un refus d'une décision d'accord politique pris par Luc Carvounas. Laurence Abeille bénéficiait du soutien des électeurs mais pas de cet appareil local qui ne fut apte à réagir qu'à partir du second tour et encore avec peu d'entrain! Laurence Abeille malgré ce handicap de la machine à perdre locale du PS a réussi cette gageure de terrasser la droite. Le soutien de gauche avec l'excellent report des voix,  au second tour lui a assuré cette  belle victoire
Après ce retour dans un passé récent il convient d'observer plus la position de Luc Carvounas comme étant  l'expression d'une brutalité politique que celle d'une analyse de la situation sociale et économique qui a pu provoquer à gauche ce rejet du virage opéré par le PS. De qui Luc Carvounas et ses amis obtiendront-il le soutien en 2017 pour maintenir à flot le navire socialiste dont la cargaison transporte un produit frelaté et étiqueté mal à propos à gauche? C'est la seule question qu'il vaille de lui poser. 


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :