Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

J'évoquais hier la déconvenue commerciale de l'association Cannelle et Piment et de son trésorier. Déconvenue due au défaut de paiement d'une facture de 3614,97 euros correspondant à la rémunération de la prestation de l'association au profit d'une société présidée par un fontenaysien. Facture non contestée et établie le 29 novembre 2012. La reconnaissance de cette facture est attestée par des courriels en date des 10 et 18 mai 2013. Entre temps cette société à émis un chèque d'avance de 1500 Euros qui s'est avéré par la suite être sans provision comme en atteste le rejet de paiement en date du 5 novembre 2013. 
Voilà quelques menus détails qui plantent le décor de cette affaire qui affecte singulièrement le travail de cette association dont l'objet est de parvenir à porter une aide d'insertion à des femmes issues de l'immigration. Mon post d'hier apporte un lien instructif sur le site de Cannelle et Piment.

Je suis pris par la nausée en raison de l'aspect révoltant que révèle cette affaire et cela d'autant plus que je connais personnellement ce fontenaysien qui dans son engagement politique sur notre ville n'a eu de cesse, des années durant, de vouloir pourfendre l'immoralité et distribuer des brevets de bienséance, de bonne convenance tant dans son entourage immédiat que chez ses adversaires politiques. J'ai encore en mémoire les saillies contre notre majorité municipale lors de la campagne des dernières municipales en 2014 avec des prémices annonciateurs bien en amont si l'on veut remonter jusqu'en 2007... Avec cet éclairage elles ressemblent aujourd'hui à ces ritournelles de bonimenteurs qui usent de la mauvaise foi pour contenter leur ambition.

Les procès d'intention contre notre gestion des affaires laissant même à supposer de notre part quelques errances sur des dossiers sensibles avec des affichages publics propices à développer un climat délétère sur notre ville. L'avenir à cet effet nous a donné raison pour la clairvoyance de notre gestion. Au regard de cette affaire et en établissant une troublante bipolarité - leçon de morale / indélicatesse commerciale -  l'évocation récurante de notre maltraitance des dossiers et de notre incompétence à garantir pour Fontenay une gestion saine et responsable des finances publiques ne cesse de résonner dans ma tête comme l'objet d'une stratégie indigne qui mérite que les faits soient révélés.  

Oui il est temps d'affirmer que l'association Canelle et Piment est la victime  depuis 2012 d'une indélicatesse commerciale de la part de SAS FRANCE CLEANTECH et de son Président Monsieur David Dornbusch. Selon le dernier décompte opéré en janvier 2015 la dette totale de la société France Cleantech à l'égard de Cannelle et Piment se chiffrait à la somme de 4513,35 Euros sans prendre en considération des sommes versées pour diverses procédures. 

Partager cet article

Repost 0