Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Plusieurs milliers de personnes manifestent à Varsovie pour s’opposer à la proposition de loi visant l’interdiction totale de l’avortement, soutenue par l’Église catholique et les conservateurs du parti Droit et Justice (PiS) au pouvoir. La proposition de loi prévoit également l’interdiction en cas de viol ou de malformation du foetus. Ce pays ploie sous une volonté théocratique bien comprise par les femmes qui dans leur combat sont toutes à pouvoir affirmer: « Je ne veux pas que l’Eglise décide de tout pour nous ». Il leur faut s'opposer à l'obscurantisme soutenu par une Église qui dicte tous les actes de la vie et qui fait tout pour reculer les droits des femmes. L’avortement, déjà très restrictif dans le cadre d'une loi de 1993 [ la législation polonaise actuelle autorise l’IVG dans seulement trois cas : risque pour la vie ou la santé de la mère, examen prénatal indiquant une grave pathologie irréversible chez l’embryon et grossesse résultant d’un viol ou d’un inceste ], est menacé d’être totalement interdit en Pologne. Il faut pouvoir affirmer haut et fort cette volonté que les femmes en Pologne puissent bénéficier du même choix que dans des pays civilisés, où le droit à l’IVG est une norme.
Moins de 2.000 avortements sont pratiqués de manière légale chaque année en Pologne mais il est estimé qu'entre 100 000 et 150 000 femmes avortent clandestinement chaque année, soit en Pologne, soit dans des cliniques allemandes, slovaques ou autrichiennes.
Cet acharnement des mouvements pro-vie et des conservateurs s'apparente à un sadomasochisme paroxysmique que la morale doloriste de la religion catholique accentue. Combien de vie gâchées dans les pays sous domination de l'Eglise? Contraception, avortement sont des drames cachés que les femmes toujours victimes doivent subir. Je reprends ici les propos de Bertrand Russell extraits de sont texte lucide: "Pourquoi je ne suis pas chrétien" qui pouvait affirmer avec raison: " Il existe encore bien des domaines où l'église, par le contrôle qu'elle exerce par ce qui lui plait d'appeler la moralité, impose gratuitement des souffrances inutiles à un grand nombre d'humain. Et bien sûr, nous le savons, elle se manifeste comme un adversaire quand il s'agit de diminuer la souffrance dans le monde". Et assurément dans la droite ligne de Russell on comprend combien l'opposition à l'avortement en est une. Soutenons les femmes polonaises. 




 

Partager cet article

Repost 0