Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'adore cette notion d'Islam des Lumières et ce tunnel sans fin dans lequel se sont introduites les naïvetés et les opportunités politiques fleurant un bon rapport qualité prix pour glaner des suffrages. Je trouve le subterfuge habile pour tromper les consciences. Il n'y a pas d'Islam des Lumières, tout comme de catholicisme, de protestantisme et de judaïsme des Lumières. Mais le miel à attiré et facilité la complaisance de réflexion. Voyez depuis la disparition de Malek Chebel combien sont nombreux ceux qui ont fini par accepter cette Lumière et prendre à leur compte ce que le 19 septembre 2012, dans l’émission « C’est-à-dire » sur France 5 ce qu'il déclarait en répondant à laquestion : "Charlie Hebdo va-t-il trop loin ?" L’hebdomadaire venant juste de publier, une nouvelle fois, des caricatures de Mahomet. Sans hésiter, Malek Chebelrepond : « Elles [les caricatures] arrivent au plus mauvais moment. On ne peut pas rajouter de l’huile sur le feu. Il y avait déjà un brasier géant. Ces caricatures n’apportent rien à la compréhension du phénomène. Elles compliquent la situation. Je ne sais pas comment réfléchissent les gens de Charlie Hebdo [...] Le coup marketing est réussi. Ce ne sera pas la première fois, ce ne sera pas la dernière. Charlie Hebdo va encore profiter d’une crise pour se refaire une santé financière. C’est déplorable. [...] Ce qui compte, c’est ce que fait Charb, ce que font tous les semeurs de désordre, cela provoque des morts. »
Voilà la Lumière. Celle qui donne cet éclairage obscène  sur la liberté d'expression, de croire et surtout de penser. Tout le monde sait comment le 7 janvier 2016 Charlie s'est refait une santé financière et combien le coup médiatique à été réussi. J'exècre cette Lumiere religieuse et ses expédients d'excuses pour toujours faire taire ce qui s'oppose à elle. Je ne peux lire ces  hommages à Malek Chebel sans pouvoir détourner la pensée de cette réponse qu'il fit pour dédouaner l'horreur et je suis meurtri de voir des consciences tomber dans ce panneau telle que celle pourtant éclairée et avisée de Céline Pina. Une faiblesse.

 

Partager cet article

Repost 0