Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 26 avril 1986 jour en apparence ordinaire allait par l'ampleur de l'accident survenu à la centrale Lénine  de Tchernobyl être la date de référence historique du péril nucléaire civil. C'est le premier accident classé au niveau 7 sur l'échelle internationale des événements nucléaires. Les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl sont importantes aussi bien au plan sanitaire, écologique, économique que politique. Plus de 200 000 personnes ont été définitivement évacuées du périmètre. Les habitants de la petite ville de Pripyat, distante de 3kms seront évacués le 27 avril. Hébergés dans un périmètre proche et expulsés une journée aux radiations les premiers symptômes apparaissent immédiatement. Les premiers pompiers sont sur le front du combat contre l'incendie et sont irradiés. Durant des semaines et des semaines des pompiers, mal ou pas du tout protégés, interviennent; ceux sont les liquidateurs. Le tribut payé à l'atome est terrible et surtout plus de trente ans après continue sa lente érosion de mort. 

Je connais ces liquidateurs pour en avoir rencontré à la caserne des Sapeurs Pompiers de Brovary où ils exerçent encore avec abnégation et bravoure leur métier. J'ai pu dépister avec ces survivants une gerbe au monument au mort de la caserne. J'ai pu voir leur visage à jamais figé sur les plaques commémoratives de leur dévouement. Depuis ce jour et avec l'appui de mes amis sapeurs pompiers de Brovary j'ai pris l'initiative d'assister le 26 avril 2017 à Brovary à un hommage anniversaire accompagné de Sapeurs Pompiers de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris ( BSPP ) et ai pris contact à cet effet avec le Général commandant la Brigade. Dépendant d'une autorité de tutelle, Ministère de l'Interieur, la Brigade après une réponse enthousiaste m'a fait part du refus de cette autorité pour deux raisons qu'il me semble infondées tant je connais ce territoire de Brovary pour m'y rendre régulièrement et bénéficiant en outre du soutien de l'ambassade à Kiev. J'ai donc intercédé auprès de la Présidence de la République pour que ce projet humaniste mettant en exergue les valeurs du corps des sapeurs pompiers puisse être effectif. J'ai reçu du Cabinet du Chef de l'Etat un courrier me félicitant pour cette initiative et m'assurant d'un soutien et me donnant à penser que le fonctionnaire anonyme du ministère de l'intérieur qui par son refus a brisé un élan généreux de partage, d'humanité, revienne sur sa décision pour le moins contestable  et dénuée de toute inspiration à la grandeur de nos soldats du feu, toujours au service de la nation, toujours au service des victimes.

Et, c'est également essentiel, je connais également des habitants de Brovary qui depuis trente années y résident après avoir été évacués et avoir à jamais quitté leur ville, leur maison, leur environnement.  Pour eux aussi notre cérémonie du 26 avril sera importante. Il faut comprendre qu'une émotion ne peut tout simplement s'irradier par une signature administrative en déni de cette force immanente de ceux et celles qui portent leur espoir d'une humanité à partager. 

 

Lettre du Chef de Cabinet du Président de la République

Lettre du Chef de Cabinet du Président de la République

Partager cet article

Repost 0