Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monsieur Ibrahima Badiane dit Petit, Directeur de Cabinet du maire de Koungheul, en charge de l’assainissement évoqué dans un entretien la question de l'assainissement à Koungheul où Fontenay-sous-Bois est partenaire engagé. 
 

L’émission Dalal Gaan animée par Amadou Mactar SARR est un rendez-vous d’échanges au cours duquel de pertinentes questions sont posées aux invités, lesquels se chargeront de donner leurs idées et leurs opinions par rapport à ce qui est posé comme question, c’est une émission ouverte  à tout le monde. Ce jeudi 23 novembre, l’invité de DALAL GAAN sunu émission Ibrahima BADIANE « Petit », par ailleurs Directeur de Cabinet du maire de Koungheul, a apporté des réponses sur beaucoup de sujets qui font l’actualité à Koungheul. Ainsi, de l’assainissement au sport en passant par la jeunesse et les problèmes du mouvement navétane, le directeur de cabinet du maire Mayacine CAMARA a donné sa vision.

 

Après avoir présenté l’invité de DALAL GAAN aux internautes de Koungheul Infos, le présentateur de l’émission a campé le décor avec la question de l’assainissement puisque M.BADIANE est celui a en charge l’assainissement au niveau de l’équipe municipale.
 

Assainissement


« Je vous remercie Mactar et je remercie aussi toute l’équipe de Koungheul Infos pour le travail que vous faites. C’est bon de discuter des problèmes de Koungheul. D’ailleurs, c’est de notre devoir. Si on prend l’assainissement de la ville comme une priorité, c’est parce qu’il fait partie du projet global d’1 milliard 300millions » ce sont les premiers mots que Petit a prononcés. Selon lui, la mairie de Koungheul a fait d’efforts dans le domaine de l’assainissement solide qui concerne les déchets et dans le domaine de l’assainissement liquide qui est en phase d’étude. C’est en 2009 que la commune de Koungheul a présenté une série de programme à APROSEN, ce qui a permis certaines réalisations. Le directeur de cabinet du maire estime, preuve à l’appui, que beaucoup d’argent ont été investis dans le domaine de l’assainissement à Koungheul mais malheureusement aucune réalisation n’a été faite. Ainsi, d’après les atteintes des Objectifs du Millénaire pour le Développement(OMD), 857 maisons devaient être assainies à Koungheul. Le bras droit de Mayacine nous dit également que 3 communes au niveau national ont réussi à convaincre les bailleurs dans le volet d’assainissement à savoir Dakar, Podor et Koungheul.
A la question de savoir si le projet d’assainissement de Koungheul Commune est un échec, Ibrahima BADIANE pense que le projet triennal d’assainissement de l’Etat du Sénégal(2010-2013) en collaboration avec le service technique communal a permis la création de comités de gestion de salubrité dans les 8 quartiers de Koungheul. Pour ce faire, il fallait, selon le DC du maire, informer les responsables de quartier ; pour cela 7 réunions ont été tenues où chaque quartier a choisi ses responsables et un comité de pilotage du projet à caractère institutionnel a été mis en place et piloté par la Commission Communale de l’Hygiène et de l’Assainissement. Qui plus est, des clubs d’hygiène sont créés au point que dans chaque école élémentaire il y a 10 poubelles pour faciliter les mécanismes de gestion des déchets solides.
 Ibrahima BADIANE reconnait, tout de même, que le partenariat de la commune de Koungheul avec les projets qui l’accompagnent dépend de l’Union Européenne.


La jeunesse et le mouvement sportif


Le directeur de cabinet du maire de Koungheul recadre les dirigeants de l’ASC Bambouck et rappelle aussi qu’une subvention n’est ni une compétence ni une obligation : « le problème en est que l’ASC Bambouck n’a jamais reçu de subvention de la mairie. Mais, c’est en 2014 qu’elle a commencé à en recevoir. La mairie s’est engagée à l’accompagner, ce qui n’est pas obligatoire » dit-il. Il poursuit en disant également : « c’est le maire de Koungheul qui investit le plus sur le mouvement navétane et l’ASC Bambouck. Il dépense son propre argent pour le compte de l’ASC Bambouck, ses dirigeants ne diront pas le contraire »
D’après Petit, il y a des dépenses obligatoires et des dépenses non obligatoires. La santé, l’éducation, l’assainissement sont des dépenses obligatoires mais la subvention est reléguée au second plan dans les dépenses municipales. Fort de cela, M. BADIANE appelle Pape Birame FAYE le vice président de Koungheul Bambouck à savoir raison gardée parce que «  le mandat des subventions est au trésor public » et rappelle au mouvement sportif qu’il ya des commissions techniques au niveau de la mairie, chaque commission gère un domaine qui lui est propre. Le président de la commission Sport du Conseil municipal Mactar DRAME et celui de la commission Jeunesse Mamadou DIOUF dit « Kaw » doivent être, selon M.BADIANE, les intermédiaires entre l’équipe municipale et les dirigeants du mouvement sportif.
S’agissant du stade municipal de Koungheul, en collaboration avec l’Agence de Développement Municipal(ADM), la mairie a débloqué plus de 60 Millions FCFA, avec des projecteurs hauts de gamme, pour l’épanouissement des jeunes de Koungheul

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :