Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le sale boulot ne tarde pas! 

Trump s'était entouré immédiatement de hauts responsables ouvertement hostiles à l’avortement. Et des hier, lundi, il signe un décret interdisant le financement par de l’argent fédéral d’ONG internationales qui soutiennent l’avortement. Une telle mesure avait été prise sous la présidence de Ronald Reagan, mais avait été annulée par Bill Clinton. Ce décret figurait parmi d’autres signatures, dont le retrait des États-Unis du Traité Trans-Pacifique.

Il va de soi que cette décision est susceptible de vivement inquiéter les associations américaines de planning familial et de défense des droits de la femme. Inquiétude renforcée comme par ces nominations dans son gouvernement de plusieurs personnalités ouvertement hostiles au droit à l’avortement.
Galvanisés par la victoire de Donald Trump les opposants américains à l’avortement se mobilisent et ont déjà adopté en décembre, dans certains États où ils sont au pouvoir, des mesures anti-IVG draconiennes qui flirtent parfois avec les libertés constitutionnelles. Pour parfaire sa signature du décret infâme Trump s’est par ailleurs engagé à nommer à la Cour suprême un juge farouchement opposé à l’avortement, en précisant que ce nouveau rapport de force à la haute juridiction pourrait à terme déboucher « automatiquement » sur l’annulation de « Roe V. Wade », l’arrêt emblématique qui a légalisé l’avortement en 1973 aux États-Unis. 

 

Voilà le danger lorsque l'on s'expose à élire les droites et les extrêmes droites.

Mise en danger des femmes que Simone de Beauvoir pressentait en disant: « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. »

Et il en est toujours après cela pour affirmer qu'il ne faut pas faire de procès d'intention à Trump et qu'il faudrait le laisser faire et qu'il sera temps de voir.

À  CES  PERSONNES JE DIS NON! 

Je dis non et je veux appuyer ma colère en citant  Cécile Richards la présidente de Planned Parenthood, le plus grand réseau de planning familial des Etats-Unis: "Les femmes les plus vulnérables dans le monde vont souffrir de cette politique, qui va saper des années d'efforts en faveur de la santé des femmes", "Cela va provoquer des fermetures de cliniques dans le monde entier, avec pour corollaire une augmentation des grossesses non désirées et des avortements dangereux".

Et comme elle il faut en appeler au "combat" et cela d'autant plus que le 19 janvier, à Paris, les troupes intégristes de Fillon, qui avait déclaré « ne pas pouvoir approuver l’avortement compte tenu de [sa] foi » en juin 2016, dans leur  mal nommée " marche pour la vie " ont manifesté en compagnie du mouvement Sens Commun, composante du parti Les Républicains (LR). Marche soutenue par le Pape Francois qui "salue cordialement les participants (…) à cette légitime manifestation en faveur de la défense de la vie humaine". 

Trump va vite en sale besogne et en France nous pourrons craindre le même exemple
À Paris avec Sens Commun proche de Fillon

À Paris avec Sens Commun proche de Fillon

Partager cet article

Repost 0