Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cela devient un truisme que d'affirmer que cette présidentielle sort de l'ordinaire. Entre Hamon qui s'écroule dans les sondages pour bientôt atteindre le score historique de Gaston Déferre alors que son fond porte peut-être la seule idée novatrice de la campagne avec ce fameux revenu minimum et Fillon qui s'enlise dans le déni et crispe son socle sur le fait de rendre naturelles ses turpitudes, il y a des attitudes paradoxales des électorats que j'ai du mal à appréhender. Du mal à appréhender également ce curieux avatar du Hollandisme défait qu'est ce Macron, flou et indécis et pied dans chaque case de la marelle politique où tous les contraires se sont donné rendez-vous. Et Marine? Et donc Marine Le Pen qui déclare que la France n'est pas responsable de la rafle du Vel'd'hiv menée par 7000 policiers et gendarmes français sur ordre de Vichy qui a raflé près de 4000 enfants! C'est à vomir! Mais surtout cela une indication que le FN de la fille est bien celui du père! Le naturel revient au galop. Je le dis bien haut et fort que ceux et celles qui voteront pour Marine Le Pen auront cette responsabilité de falsifier l'histoire en accréditant les thèses des révisionnistes. Parti révisionniste, parti fasciste et raciste. 
Et puis la fascinante transmutation de Mélenchon mérite que je m'y attarde quelques lignes pour avouer que je suis aussi tombé sur le cul en l'écoutant affirmer que l'action criminelle en Syrie n'est pas l'utilisation abominable des gaz contre des populations civiles mais le bombardement d'une base militaire par les ricains. Intervention qui s'est soustraite à l'aval onusien en raison du blocage russe au conseil de sécurité pour nier les responsabilités de son encombrant allié. La question russe, Poutine en particulier, est une ambiguïté qu'il faut lever dans cette campagne. Non les démocraties occidentales ne sont pas les facteurs de guerre en Euurope et dans le monde et cette orientation négationniste de Mélenchon dont l'histoire personnelle ne doit rien à la construction soviétique du monde est un axe dangereux qu'il prend. Je reprends les propos acides de mon ami Pierre Serne en guise de conclusion: " 
Et il ( Mélenchon ) enchaîne sur la Crimée. Que ceux qui voient en lui Jaurès en 14 lisent ou révisent ce qu'a été Daladier à Munich. On a donc aussi "dépecé la Serbie du Kosovo"...??? Sérieusement ?? Kosovo "que d'innombrables pays ne reconnaissent pas, c'est à dire la majorité de l'humanité"... mais avec ce raisonnement il devrait donc être contre la Palestine."
Alors que faire?
Évidemment je rejette absolument Le Pen et Fillon. Je rejette le flou de Macron avec son cortège de décisions ultra-libérales qui finiront par étouffer notre société et accroître les inégalités sociales. 
Je refuse Hamon malgré l'émergence d'idées qui méritent notre attention et qui finiront bien un jour à être prises en compte. 
Alors il me reste Mélenchon. Sans gaité de cœur mais avec peut-être l'espoir de le voir évoluer sur une autre vision du monde qui n'est pas soumise à la bipolarité d'un temps que fut celui de la guerre froide. Voter Mélenchon oui mais en lui étant insoumis car il est des constructions dans nos rapports internationaux qui ne peuvent se suffire à des soumissions manichéennes telles que celle à qu'il nous propose avec Poutine, un Poutine qui par ailleurs verouille l'expression de son peuple, réprime violemment l'homosexualité - ce droit à la différence et livre son pays à l'obscurantisme de la religion orthodoxe qui règne sans partage pour imposer cette doxa de dogmes archaïques. Pour voter Mélenchon il y a cette ligne rouge à franchir sans hésiter: lui être insoumis pour que la parole circule. 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :