Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traduction du virage en dérapage libéralement contrôlé de la déclaration de rapprochement avec la République en Marche de Macron aux élections législatives de Patrice Bédouret ex-socialiste qui ainsi parvient à atteindre enfin son Graal politique et peut se débarrasser de toutes les scories reposant sur ses tout frais anciens habits de militant, de responsable et d’élu socialiste. Des années de mascarade, de faux fuyant sont enfin clarifiées par cette fuite organisée vers le monde en marche.

Notre priorité comme celle de très nombreux adhérents, élus et candidats du Parti Socialiste dans toute la France, est de permettre la victoire de la majorité présidentielle autour d’Emmanuel Macron en juin prochain. En conséquence fidèle à mes affinités libérales je ne tiens pas à défendre les couleurs de mon parti toujours ancré dans des politiques fossiles, inadaptées aux formes nouvelles de l’exploitation humaine et aveugle aux intérêts des conseils d’administration et des actionnaires. Il faut pouvoir donner un essor aux politiques patronales, mettre un terme aux privilèges honteux dont bénéficient les oisifs et autoriser cette entière flexibilité de l’emploi pour placer la France au niveau des précarités sociales qui font l’honneur de ces pays voyous du libéralisme.

Dans un pays où plus de 10 millions d’électeurs ont voté pour une candidate xénophobe, où des millions de nos concitoyens décrochent à cause du chômage et de la précarité, où les défis en termes d’éducation, de sécurité, d’intégration, de laïcité sont immenses, la priorité est de mettre un terme à ces politiques sociales issues du dix-neuvième siècle qui sont un frein à l’extension du dérèglement économique où chacun a toute sa place selon ses mérites de survivre pour profiter d’une miette de la redistribution.

Dans notre circonscription, nous nous félicitons de l’investiture de Guillaume Gouffier-Cha par la « République en marche », un candidat dont nous connaissons les qualités humaines et politiques et le choix courageux de s’être débarrassé de ses oripeaux de secrétaire de section du Parti Socialiste ; cette erreur de jeunesse imputable à une insouciante croyance à l’utopie d’une équité et égalité sociale.

Socialistes, électeurs de la Belle Alliance et de la Primaire de la Droite, républicains LR Juppéistes , libéraux, réformistes et européens, nous lui apportons tout notre soutien.

Dans les trois villes de la sixième circonscription, la large victoire d’Emmanuel Macron au premier tour ouvre de nouvelles perspectives à nos ambitions d’achever le Parti Socialiste – incapable de reconnaitre notre talent réformiste. Dans le cadre de cette campagne législative, le travail en commun de différentes insensibilités politiques et humanistes caractérisée par cette monumentale imposture du nini , représente en effet un espoir pour l’avenir de nos territoires.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :