Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une excellente analyse du scrutin législatif qui contraste avec le sens commun de l'idolatrie et qui explique le relatif silence de l'Elysée sur les résultats. Cette analyse est celle développée par France Info. Elle est à méditer.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le score de La République en marche est qualifié "d'historique", "d'écrasant" ou encore de "raz-de-marée". Le parti d'Emmanuel Macron a enregistré 32,32% des voix au premier tour des élections législatives. Il devance de loin Les Républicains-UDI-DVD (21,56%), le Front national (13,2%) ou encore la France insoumise et le PCF (13,74%), selon les résultats définitifs du ministère de l'Intérieur. Pourtant, plusieurs chiffres permettent de relativiser la victoire du mouvement. Franceinfo en a relevé cinq :

51,3% d'abstention

La grande gagnante de cette élection ? L'abstention. Elle a atteint, en ce premier tour des élections législatives, un niveau record. Dimanche 11 juin en effet, 51,29% des électeurs ont décidé de ne pas se rendre aux urnes. L'une des raisons de ce très faible taux de participation est la non-adhésion au projet du président Emmanuel Macron. Certains abstentionnistes ne "votent pas parce qu’ils ne soutiennent pas Emmanuel Macron, mais soit ils ne veulent pas bloquer ou empêcher d’agir le nouveau président, soit ils pensent que, de toute façon, l’élection est jouée d’avance", explique Gaël Sliman, président de l’institut Odoxa.

15,39% des inscrits sur les listes ont voté pour les candidats LREM-MoDem

En prenant en compte l'abstention, les résultats sont beaucoup moins flatteurs pour les candidats d'Emmanuel Macron. Au final, seuls 13,43% des inscrits sur les listes électorales ont voté pour La République en marche. Ce chiffre atteint 15,39% si l'on prend en compte les votes pour le MoDem, allié de LREM.

Si l'on prend en compte les habitants qui ne sont pas sur les listes électorales (29%, entre les non-inscrits, les mineurs, les étrangers et ceux qui n'ont plus leurs droits civiques), le chiffre est encore plus explicite. Ainsi, si la France était un village de 100 habitants, moins de 11 habitants auraient voté pour les candidats du président de la République, comme le montre notre infographie.

Seulement deux élus dès le premier tour

Sur la longue liste des candidats présentés par La République en marche, seuls deux ont été élus dès le premier tour. Le candidat dans le Morbihan, Paul Molac, a recueilli 54% des voix. Sylvain Maillard, candidat LREM dans la première circonscription de Paris, a également sa place réservée dans l'hémicycle. Ce membre du comité politique du mouvement a remporté l'élection avec 50,80% des voix, devant le candidat LR Jean-François Legaret (17,76%). Aucun autre candidat LREM n'a réussi à s'imposer sans passer par la case "second tour".

Deux millions de voix en moins par rapport au premier tour de la présidentielle

Lors du premier tour des élections législatives, 6 390 797 personnes ont glissé le bulletin d'un candidat de La république en marche dans l'urne. Si ce nombre est largement au-dessus des 3 573 366 voix des Républicains, ou encore des 2 990 592 du Front national, il est en dessous du score d'Emmanuel Macron lors de la présidentielle. En effet, le président avait recueilli 8 657 326 voix au premier tour selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, dimanche 23 avril, et 20 743 128 au second tour.

17% des foyers modestes convaincus

Si le parti d'Emmanuel Macron séduit les hauts revenus, les candidats de La République en marche arrivant largement en tête (43%) chez les électeurs dont les revenus du foyer dépassent 3 000 euros, il ne convainc pas les plus modestes. Les électeurs dont les revenus sont inférieurs à 1 250 euros mensuels placent le Front national en tête (25%) et n'accordent que 17% des voix à La République en marche.

 

Partager cet article

Repost 0