Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est avec mon amie Clémence Avognon-Zonon que j'ai décidé de faire équipe pour ces élections. Clémence est la militante par excellence: engagement, disponibilité et présence sont ses qualités que la section connaît maintenant depuis presque quatre années. Contrairement à d'autres suppléances elle apparaît à chaque étape de la construction de nos combats locaux. Chaque militant peut mettre un nom sur son visage car elle sait nous honorer de sa présence. Son engagement au près des femmes, son engagement pour un développement durable et solidaire sont ses passeports pour un fontenay du renouveau socialiste.
Nos discussions, nos utopies aussi mais surtout notre désir d'ancrer fortement le changement dans la vie locale par des mesures concrètes et immédiatement réalisables nous ont permis de développer un projet pour ce canton ouest.
C'est ce projet que nous vous donnons à lire.
Contactez nous au 06 87 50 74 51 pour de plus amples détails.

La Profession de foi de Michel TABANOU et de Clémence AVOGNON-ZONON

 « Le pouvoir jaillit parmi les Hommes quand ils agissent ensemble » Hannah ARENDT

« Eradiquer la pauvreté, ce n’est pas un geste de charité, c’est un acte de justice. C’est la protection d’un droit de l’homme fondamental : le droit à la dignité et à la vie décente. Tant que la pauvreté existera, il n’y aura pas de véritable liberté. » Nelson MANDELA

« L’esprit des Lumières a encore beaucoup à faire dans le monde d’aujourd’hui » Tzvetan TODOROV

« L’homme ne devient pas seulement, au cours de sa vie, débiteur de ses contemporains ; dès sa naissance, il est un obligé. L’homme naît débiteur de l’association humaine » Léon BOURGEOIS

 

Citations qui donnent sens à notre réflexion et à notre engagement.

 

Nous voulons que la parole politique retrouve toute sa valeur.

 

            Cher(e)s camarades,

           

            S’il est un exercice difficile à maîtriser c’est bien celui rédactionnel d’une profession de foi ! Il est avantageux de s’y présenter sous les meilleurs auspices parés des meilleures propositions. Ce côté imparable, bien lissé, nous vous l’avouons depuis longtemps nous exaspère tant il ressemble à l’énoncé d’un catalogue de proposition à la Jacques Prévert. Notre souhait aujourd’hui aurait été de pouvoir établir cette profession de foi avec vous, nourrie de notre débat et renforcée par la richesse de nos propositions. Mettant ainsi un terme à la hiérarchisation d’un candidat omniprésent et directif. Candidat sauveur, candidat à stature ! Nous pensons que l’établissement d’un lien d’échange, de partage entre le candidat et la section définit le premier pas d’une nouvelle démocratie. Nous voulons être les représentants d’un concept social au service exclusif du plus grand nombre.

           

            Aujourd’hui la loi républicaine impose à cette élection cantonale des suppléances.  Au « je » traditionnel nous substituons le « nous ». Un « nous » que nous voudrions pluriel, un « nous » qui vous ressemble. Placer notre candidature sous le sceau de la participation avec les responsabilités de chacun et chacune est la priorité inscrite dans notre démarche militante et socialiste.

 

            Nous sommes contraints à vous proposer une approche plus traditionnelle par la rédaction d’un texte d’orientation générale. Une approche plus pyramidale à l’opposé de nos convictions. Ce texte sera agrémenté  de quelques propositions concrètes pour le département.  Propositions s’inscrivant dans le cadre d’une politique socialiste du Val de Marne. Propositions que nous pourrons essentiellement tenir. Cela sera la vérité de notre engagement.

 

            Loin des archaïsmes et des discours convenus, il est grand temps de reconstruire ce canton et de garantir à chacun sa place avec l'espoir d'améliorer sa vie. Reconstruire ce canton c’est d’abord le rendre à Fontenay-sous-Bois pour le mettre en harmonie avec une politique municipale socialiste. Cela représentera le premier pas vers la suppression de cette séparation Est-Ouest dont notre ville souffre. Nous nous présentons comme fontenaysiens pour pouvoir ensuite définir les enjeux communs de nos quartiers et le vivre ensemble auquel nous aspirons.

 

            Notre priorité pour Fontenay-sous-Bois est de réunir ce qui est épars pour œuvrer ensuite dans le cadre d’une politique départementale à la croissance et aux intérêts de notre ville. C'est notre ambition ardente et notre volonté consiste à faire de la politique le moteur des changements et de faire du dynamisme démocratique le premier levier d’un Fontenay-sous-Bois réuni.

 

            Socialistes, nous le sommes forcément, non pas par entêtement ou simple souci de l'héritage politique, mais bien parce que les espoirs de trouver les nouveaux accès à l'égalité, à la solidarité, à la fraternité se trouvent à Gauche. L'individu, quel qu'il soit, d'où qu'il vienne, doit être placé au coeur de l'action politique, pour lui donner effectivement et concrètement accès à la prospérité personnelle et collective, à la faculté de vivre pleinement ses projets et ceux qu'il partage avec les autres. Le Parti Socialiste dans sa charte répond à cette exigence.

 

            Décider, partager, agir sont les clefs du siècle à peine ébauché. Nous voulons donner sens à l'avenir où chacun doit voir s'ouvrir devant lui les portes de la dignité, du progrès, de la sécurité et de l'initiative dans une République offrant les conditions de son épanouissement, tout au long de la vie. Nous voulons dessiner avec vous, les perspectives d'une démocratie de l'accès et du succès. Accès aux possibilités de s'accomplir personnellement, culturellement, socialement, économiquement et civiquement; succès individuel et collectif dans les sphères choisies d'activités.

 

            Nous vous proposons une approche politique fondée sur la volonté de satisfaire l'intérêt individuel et l'intérêt collectif; sur la confiance des individus en eux-mêmes afin qu'ils puissent la déléguer aux organisations d'intérêt social, public et à l'Etat bien sûr ! Notre socialisme, c'est celui du refus des divisions, des replis sur soi et des peurs de l'autre. Notre projet politique s'oppose à la politique du gouvernement qui méprise l'Etat, les services publics, la protection sociale et la justice.

 

            Il est grand temps, à Fontenay-sous-Bois,  de dire "non" à cette droite-là, qui cultive les inquiétudes en dénonçant ce que seraient les turpitudes "originelles"des uns, porteurs "naturels" de discordes et de violences! Notre idéal républicain s'oppose à la droite ultralibérale qui approfondie les fractures en opposant des communautés au lieu de les inclure, en négligeant les corps intermédiaires de la société pour mieux les accuser de tous les maux, en modelant un système répressif déguisé en système sécuritaire...

 

            Notre socialisme est un espace politique d'une approche citoyenne, humaniste et solidaire qui met au service des femmes et des hommes les grandes transformations en cours. Une approche qui génère des droits neufs d'accès permanent aux moyens de vivre et d'agir.

 

            Nous devons réinventer ensemble le contrat social et civique (créant autant de droits que de devoirs). C'est ce renouvellement qui sera porteur de nouvelles initiatives et richesses et qui conditionnera donc la croissance économique de demain!

            Mais cela ne se fera pas sans vous ! "Demain vous appartient" : le choix d'une société de valeurs, où chacun trouve sa place avec l'espoir d'améliorer sa vie.   

 

            Dans le cadre d’une politique départementale et pour la représentation de notre canton nous allons développer plusieurs propositions concrètes. Nos priorités s’orienteront sur la culture et l’éducation, le logement et l’urbanisme, la santé et les handicaps, le développement durable avec la création d’un Agenda 21. Des propositions très locales comme la gestion des liaisons et des transports, l’avenir de certains sites industriels, l’idée d’une intercommunalité jamais discutée sur le fond en section, les nouveaux besoins éducatifs ne manqueront pas de marquer également notre candidature. Nous nous attachons au pragmatisme de propositions dont les applications auront des effets immédiats au près de nos concitoyens.

 

Culture et éducation

                       

            Nous valoriserons les cultures différentes pour construire l’identité du territoire. Les échanges interculturels étant les meilleurs anti-dote au repli communautaire. Il s’agit de créer un lien social par l’intégration et l’émancipation. La culture est un élément essentiel de développement, d’attractivité, de dynamisme, de lien social. En accord avec ce constat nous veillerons à construire une politique culturelle cohérente. Nous oeuvrerons pour la création de parcours culturels en privilégiant des plans locaux d’éducation artistique. Nous fonderons ces plans sur l’affirmation suivante : l’école jouant un rôle décisif et irremplaçable pour assurer l’égalité des chances, elle est un lien privilégié pour garantir l’accès de tous à la culture. Les activités culturelles et l’éducation artistique apparaissent de plus en plus en plus comme une composante à part entière d’un projet global d’éducation.

           

            Nous étudierons et validerons les besoins en équipement scolaires de notre canton. Une indispensable concertation avec les élus d’une part et les familles, associations d’autre part doit déterminer les réels besoins. En revanche nous exprimons le souhait de très rapidement tout faire pour assurer le développement numérique de nos établissements comme l’installation des fameux tableaux blancs dans chaque classe. Nous renforcerons les actions relatives au respect dans les relations filles garçons dans les collèges. Nous programmerons la sécurité et l’hygiène  dans les établissements en élaborant un plan particulier de mise en sûreté face aux risques majeurs et chercheront à anticiper par des mesures concrètes les risques sanitaires environnementaux.

           

            Nous garantirons à des structures culturelles innovantes sur notre canton, les possibilités d’expressions nécessaires à leur viabilité et à leur développement. Il faut donner à Fontenay-sous-Bois une autre place culturelle. A cet effet l’exemple vivifiant de la Fonderie est à prendre en compte dans l’assurance d’un partenariat d’action et de soutien.

           

            Nous agirons pour la diversité culturelle qui est une politique en devenir pour réaliser la cohésion sociale. Nous étudierons et proposerons des possibilités de projets de lieux culturels nouveaux comme la faisabilité d’un théâtre, la création d’un centre d’art à dimension régionale et la possibilité d’implantation d’antennes relais pour notre médiathèque. L’idée de développement, récente, de prêts express de livres de poches pour les voyageurs du RER est une innovation à retenir.

 

Handicaps

 

            Nous ferons de l’intégration scolaire une priorité : la règle doit être l’intégration en milieu ordinaire, les structures spécialisées l’exception, lorsque le handicap ne la rend réellement pas possible. Nous agirons pour que les personnes handicapées puissent exercer tous leurs droits de citoyens comme, le droit aux transports en commun, aux loisirs, qu’ils bénéficient tous du droit du travail, de tous les services publics, de la culture, du sport. Nous revaloriserons les allocations et compensations pour que les personnes handicapées puissent vivre décemment sans surcoût lié au handicap.

 

            Notre volonté est de disposer, dans nos salles de réunion, d’équipements spécifiques comme les boucles magnétiques pour les personnes malentendantes. Le cinéma Le Kosmos pourrait être ainsi également équipé. Nous mettrons en œuvre une politique qui accordera l’installation de matériel informatique spécifique adapté aux déficients visuels pour notre médiathèque. Nous proposerons la pose de bornes, à dispositif électronique,  reliées au Commissariat pour la protection des emplacements de stationnement réservés aux handicapés. Nous veillerons à ce que les sites RER soient totalement accessibles. Il nous faut des mesures concrètes, immédiatement applicables pour ne pas alourdir les handicaps. Si la France est en retard chronique, Fontenay devra rayer cette image pour devenir référence. Nous prendrons exemple sur les territoires innovants dans ce domaine.

 

            Nous entreprendrons le nécessaire passage de la HQE (Haute Qualité Environnementale) à la HQU (Haute Qualité d’Usage) car notre société, y compris notre canton, affiche de nombreux dysfonctionnements dans la pratique quotidienne et les modes de déplacement de l’ensemble des usagers de la ville. Essentiellement d’ailleurs les personnes en situation de handicap en sont les victimes. Nous imposerons par une politique volontariste que se trouvent associés aux maîtrises d’ouvrage les associations, les usagers et les entreprises. Nous nous attacherons à la HQU dans le concept de développement durable. Pour parvenir à une véritable harmonie sociétale.

 

Transports – Circulations

 

            Le canton a connu une grande effervescence ces derniers mois au sujet de la prolongation du métro aux Rigollots. Les positions prises par le Parti Socialiste sont claires et dans un souci de cohérence nous suivrons dans notre action le même axe. Nous reprendrons nos débats de section pour dresser un plan de restructuration des transports dans notre ville.

 

            Nous désirons lutter contre l’insécurité routière en agglomération. Les données BAAC (Bordereaux d’Analyses des Accidents Corporels) à exploiter permettront d’établir une cartographie des accidents. Les améliorations découlant de ces observations concrètes assureront un cadre de vie plus sûr.

 

Logements

 

            Nous mettrons l’habitat et l’amélioration du cadre de vie au cœur de notre politique territoriale La lutte contre la spéculation foncière, la diminution du montant des cautions, l’accès facilité des jeunes au premier logement, la mobilité et la mixité, l’adoption des normes de Haute Qualité Environnementale, seront autant de réalisations a engager en tant qu’élus socialistes. Développer un fond de solidarité pour le logement sera la raison socialiste de notre engagement.

Agenda 21

Qu'est-ce qu'un Agenda 21 ?


            Un Agenda 21, c'est imaginer, préparer et construire la cité, sous toutes ses formes et tous ses impacts, pour que les habitants, présents et futurs, y vivent dans les meilleures conditions possibles et s’y sentent bien. 

           

            Une collectivité territoriale a le devoir et un certain nombre de moyens pour traduire concrètement les aspirations du développement durable par ses actions au quotidien. Elle a, entre autres, pour mission d’organiser la vie de la cité, d’œuvrer pour la solidarité, d’organiser l’aménagement du territoire et de développer la démocratie locale.

           

            Nous mettrons donc en place la réalisation d’un  Agenda 21 sur le canton qui donnerait de la cohérence et de la lisibilité à l’action territoriale, en se posant, pour chaque dossier, la question de leur pérennité, de leur impact en matière économique, sociale et environnementale.

 

            Ce schéma de développement durable doit permettre de construire une culture partagée des enjeux du territoire et d'y associer pleinement l'ensemble de ses acteurs. Cet objectif, s'appuyant nécessairement sur le temps, est le gage d'un renforcement de la cohésion de la communauté territoriale et de l'efficacité économique, sociale et environnementale de la collectivité.

 

            Nous demanderons à la collectivité d’initier des actions concrètes qui auront valeur d'exemples et renforceront la mobilisation des acteurs dans le processus.

 

-          Améliorer l’équité sociale, c'est-à-dire permettre la satisfaction des besoins essentiels des communautés humaines présentes et futures, l’amélioration de la qualité de vie et ce notamment par l’accès pour tous à l’emploi, à l’éducation, aux soins médicaux, aux services sociaux, à un logement de qualité, par le respect des droits et des libertés des personnes et par la participation aux différents processus de prise de décision.

-          Former les travailleurs sociaux sur la problématique des violences conjugales. Lutter contre les précarités, l’absence de parité et l’inégalité dans les salaires dont sont victimes les femmes.

-          Renforcer l’information sur le préservatif féminin et la mise à disposition gratuite dans les centres départementaux de prévention et de santé ainsi que les centres de planification et d’éducation familiale et de protection maternelle.

-          Améliorer l’efficacité économique en favorisant une gestion optimale des ressources humaines, naturelles et financières et en permettant la satisfaction des besoins par la responsabilisation des entreprises et des consommateurs au regard des biens et des services qu’ils produisent et utilisent.

-          Maintenir l’intégrité de l’environnement avec la prise en compte du maintien de la biodiversité, des espèces et de l’ensemble des écosystèmes, en suivant les ressources naturelles non renouvelables et en évitant les catastrophes écologiques.

 

En tant que Conseiller Général comment y répondre ? Le faire sur la base des valeurs auxquelles nous sommes attachés, - la solidarité, l’égalité, la citoyenneté, et à partir des orientations qui guident nos actions :

  • renforcer la cohésion au sein de nos territoires par la mixité sociale et générationnelle
  • permettre un développement économique et un aménagement du territoire respectueux de l’homme et de son environnement
  • favoriser l’accès à la connaissance et à l’ouverture internationale
  • valoriser et promouvoir le département dans son attractivité et son rayonnement
  • sensibiliser et informer les citoyens aux enjeux et au sens des actions mises en œuvre.

           

            Vous le constatez plusieurs domaines sont concernés et doivent être intégrés à l’Agenda 21. Il s’agit de             l’Urbanisme, de l’Habitat et du Logement, de la Santé, de la Culture et de l’Education par les accès aux connaissances, des déplacements, des transports et des infrastructures, du développement économique ainsi que de la solidarité et de la coopération et de la gestion des services publics.    

 

            Nous avons conscience qu’il s’agit d’un chantier difficile et que nous prendrons des engagements précis concernant dans nos objectifs d’améliorer l’équité sociale, d’améliorer l’efficacité économique et de maintenir l’intégrité de l’environnement:

 

                Nous soutiendrons, pour le département, le canton et la ville  un ensemble de mesures décisives tels que :

                - Engager l’ensemble des collèges en phase de construction ou de réhabilitation dans  une démarche Haute Qualité Environnementale.

                - Encourager la qualité technique, environnementale et architecturale des Programmes de logements neufs (Charte de qualité, démarche HQE, prix architectural départemental
                - Réduire des points noirs du bruit notamment grâce à la réalisation d'une cartographie départementale de l'environnement sonore routier, aérien et ferré
                - Promouvoir des circulations douces (Schéma Départemental des Itinéraires Cyclables, Plan de Déplacement du Personnel)
                - Respecter la diversité culturelle et lutter contre les exclusions
                - Soutien aux pratiques sportives des personnes handicapées, Mise en réseau des opérateurs de transports sur la problématique de la mobilité des personnes âgées et handicapées
                -Soutien de la production de logement social : Prêt Locatif à Usage Social (PLUS), améliorer la production de logements d'insertion (PLAI)
                -Contribuer à l'insertion urbaine, économique et sociale de tous les quartiers d'habitat social et renforcer la participation des habitants aux processus de renouvellement urbain

                - Soutenir des filières environnementales et de l’économie sociale

                - Elaborer un dispositif de soutien à la création et au développement de jeunes entreprises

                - Soutenir financièrement les femmes créatrices d’entreprises et introduire des critères d’égalité dans les clauses de marché publics

                - Appuyer les produits issus du commerce équitable et de proximité

                - Soutenir la création de structures d’insertion par l’activité économique

 

            Notre engagement est un engagement de travail qui entend une entière disponibilité. Une mise à disposition de soi pour envisager dans le temps une cohérence. A chaque étape de notre mandat nous maintiendrons le contact avec les concitoyens par de nombreuses permanences, par une constante présence et totale disponibilité. Nous rendrons compte également de notre action à la section du Parti Socialiste et entamerons régulièrement des dialogues thématiques avec la population. Nous plaçons notre mandat dans le cadre d’une action socialiste appuyant, renforçant l’action municipale socialiste.

           

            Déterminés à réussir nous aurons à cœur lors du débat d’engager ce nécessaire dialogue pour nous guider vers une victoire que nous attendons.

 

Michel Tabanou et Clémence Avognon-Zonon

 

Michel Tabanou

Né en 1953 à Tananarive, Madagascar, réside à Fontenay-sous-Bois depuis 1987. Etudes d’Architecture, actuellement Commissaire d’expositions d’art Contemporain et Président du Centre d’Art régional « Immanence » (Paris), membre du Réseau des centres d’art Tram. Engagement socialiste en 1971 au Congrès d’Epinay, secrétaire départemental du MJS, secrétaire de section à Villejuif, secrétaire national au MJS de 1972 à 1974, Administrateur de la MNEF Paris puis  Administrateur national de la MNEF ( 1973 – 1974 ), secrétaire de section de Fontenay-sous-Bois depuis 2003, réélu en 2005, membre du Bureau Fédéral.

 

Clémence Avognon-Zonon

Née en 1965 à Bopa, Bénin, réside à Fontenay-sous-Bois depuis 1994. Mariée et mère de deux enfants de 14 ans scolarisés au Collège. Etudes de Droit et de Sciences Politiques à l’Université de Paris1 Panthéon Sorbonne. Engagée dans les actions solidaires (Association des Femmes Solidaires, Association Internationale des Femmes Francophones), ancienne membre du Conseil National des Femmes Françaises. Effectue régulièrement des consultations internationales pour le Ministère des Affaires Etrangères dans le cadre des projets de développement. Chargée de cours à l’Université Internationale Libre (ULB) de Bruxelles. Adhérente depuis 2003 au Parti Socialiste. Membre du bureau de section depuis 2005, membre du Conseil Fédéral 94 depuis 2005.

 

Tag(s) : #Fontenay

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :