Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En plus de 20 années de fréquentation régulière de Auchan je n’ai jamais reçu une quelconque marque de respectabilité de ma clientèle fidèle hormis les traditionnelles offres commerciales non personnalisées, sous papier glacé des prospectus qui emplissent les boîtes aux lettres, et le chant des sirènes des micros animateurs de quinzaines ou de journées de vente spéciales. C’est-à-dire, donc, pas grand-chose à attendre de ces grandes surfaces qui laminent notre porte-monnaie, cassent les liens sociaux, nous uniformisent mondialement et vampirisent, anéantissent les producteurs…

Pour retrouver le sens de l’humain il nous faut prendre le chemin des marchés avec sons et couleurs et surtout attention des regards. Samedi dernier au marché boulevard de Verdun j’ai retrouvé des marchands aimables, impliqués dans un rôle social malgré la difficulté de leur métier. La vie harmonisait l’espace avec un sens réel du contact et du respect pour le chaland. Une petite halte à l’étalage des épices, un achat effectué, quelques mots échangés sur le froid et le courage d’être là, rien que du très banal mais prend une couleur particulière lorsque je désire acheter en complément une friandise et qu’elle m’est offerte dans un geste qui a dépassé l’attitude uniquement commerçante.C'est une part de l'économie de proximité... c'est aussi un homme qui travaille et rencontre les mêmes difficultés que nous.

Tout dans ce contact démonte la mécanique inhumaine de nos grandes surfaces surchauffées de lampions et de faux airs de cadeaux! et dnt la seule réalité demeure la recherche du profit à tout prix et sur notre dos. Il faut retrouver le chemin de nos étals de marché pour une ballade sociale et délaisser le bourdonnement incessant des sirènes consuméristes des super super centres commerciaux.

Tag(s) : #FAITS DE SOCIETE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :