Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On retrouve avec joie la présence humoristique mais surtout mordante et bien ajustée de François Hollande qui hier a jugé dans un billet sur son blog (

Citant la possible suppression sans concertation de la région Poitou-Charente, François Hollande admet qu’il faut "changer notre organisation administrative", "clarifier les compétences entre département, région et intercommunalité" et même "en terminer avec les cantons, et c'est un président de conseil général qui vous le dit".

De son côté Bertrand Delanoë juge la réforme inadaptée aux enjeux des territoires avec un Grand Paris complètement décalé avec 6 millions d’habitants des politiques de proximité orientées sur les habitants et briserait les élans pour des solidarités nouvelles. Il constate qu’aucun instrument n’est prévu pour répondre à la grave crise du logement.. En outre la question centrale de la solidarité financière entre les communes au sein de la métropole est complètement évacué! On le comprend dans l’esprit Sarko/Balla qui ne voudraient pas désespérer les riches territoires des (ex?) Hauts-de-Seine.

Sur le terrain local on note le satisfecit du maire de Vincennes qui se rapproche de Nicolas Sarkozy qui est monté au créneau pour louer le bon boulot de son ancien mentor.

Terminons ce post par la note graphique d’usage maintenant sur ce blog…

http://www.francoishollande.fr/ ), que la commission Balladur de réforme des collectivités locales, en voulant se débarrasser du "mille feuilles administratif" français a finalement réalisé "un pudding", "indigeste" et "immangeable"! J’aime cette verve et surtout l’analyse perforante de François. Quand il estime que la commission B devait achever le mille feuille administratif et qu’au contraire il propose un mélange curieux, François touche le cœur de la cible. Dans le mille! Mais je suis encore en accord avec lui lorsqu’il affirme qu’il ne faut pas pour autant "renoncer à la pâtisserie démocratique, à condition de faire léger, clair et simple". Avec force il déjoue le piège de Sarkozy qui ne cherche dans ces redécoupages qu’à « priver la gauche des responsabilités qu'elle a conquises ».


michel tabanou 2009
Tag(s) : #PARTI SOCIALISTE

Partager cet article

Repost 0