Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué d’Anne Hidalgo et Pierre Mansat


Madame de Panafieu et Monsieur Karoutchi ont tenu aujourd’hui une conférence de presse pour réclamer la « mise en place rapide d’un Grand Paris ».

Cette énième déclaration d’intention n’apporte aucun élément concret. Elle démontre le profond malaise qui prévaut à l’UMP, comme si le seul sujet qui importait n’était pas l’avenir de l’agglomération parisienne mais la course à la tête de liste pour les prochaines élections régionales entre Monsieur Karoutchi et Monsieur Jégo.

La démarche de Madame de Panafieu et de Monsieur Karoutchi est strictement partisane, réduite à seulement quelques élus UMP, alors qu’il faudrait un rassemblement de toutes les énergies de gauche et de droite pour être à la hauteur des enjeux. C’est d’ailleurs pour cela qu’après avoir instauré une Conférence métropolitaine dès 2006, nous prônons avec la Région Ile-de-France, des Assises de l’agglomération parisienne qui réunissent les élus de toutes sensibilités désignés en mars 2008, pour déterminer en concertation avec l’Etat, un nouveau cadre institutionnel et un calendrier.

Par ailleurs, le cynisme de Madame de Panafieu et de Monsieur Karoutchi les conduit à réclamer un « Plan Marshall pour les transports » alors même que l’Etat n’apporte pas un centime d’euro à la prolongation du tramway des Maréchaux et que tout indique que l’Etat ne tiendra pas les engagements financiers pris pour 2008 dans le Contrat de projet en matière de transports en commun !

De même, s’ils décrivent le logement comme un « enjeu énorme » pour l’Ile-de-France, ils ne vont pas jusqu’à dénoncer les villes UMP comme Neuilly sur Seine, dans le Département de Monsieur Karoutchi, qui se satisfait de 3 % de logements sociaux. Quant à Madame de Panafieu, elle a voté contre le programme des Batignolles (17ème) qui prévoit la moitié de logements sociaux et ne propose dans son projet municipal que 1.000 logements sociaux par an (tout en en vendant 2.500 par an !) alors que nous nous engageons à en financer 6.000 chaque année pour atteindre dès 2014 le taux de 20 % de logements sociaux à Paris.

L’avenir de l’agglomération parisienne mérite mieux que ces gesticulations de campagne, en contradiction totale avec les actes du Gouvernement et des élus UMP Parisiens et Franciliens.

Anne Hidalgo est porte-parole de Bertrand Delanoë, Pierre Mansat est porte-parole “Paris Métropole”

L'ombre de l'UMP Karoutchi:


michel tabanou 2009

Tag(s) : #FAITS DE SOCIETE

Partager cet article

Repost 0