Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hier mercredi Jean-Marc Ayrault a vivement critiqué la réforme du règlement de l'Assemblée nationale. Il estime que nous assistons à la mise en place d'un véritable verrouillage de la part du groupe UMP piloté par son mentor ambitieux: Copé. Le temps ne devrait pas être au verrouillage mais bien plus au dialogue et surtout au conscensus tel que l'assemblée le fait pour chaque changemet de règlement.
Mais Copé n'aime pas débattre, il est comme son "ennemi" non déclaré mais juré Sarkozy. On passe en force. La technique du bélier pour forcer les portes. Lors du débat sur le projet de loi sur l'hôpital l'opposotion n'a jamais pu déposer le moindre amendement! Pas débat parlementaire car tout se décide à l'Elysée. La définition des temps de parole est ridicule et on imagine mal des parlementaires illustres tels Jaurès ou Blum ne pouvant exprimer leur vote, leur explication de vote qu'en 2 minutes! Copé n'accepte aucun compromis et aujourd'hui la représentation nationale, légitime, ne peux pas entreprendre, discuter et donner du temps à des réponses en période de crise grave. Les députés ne servent plus à rien à déclaré Jean-Marc Ayrault, tout se décide à l'Elysée!
Mais les élus PS ne sont pas seuls à vouloir réveiller les esprits. Le groupe nouveau centre, pourtant allié de l'UMP, demande une discussion et le retrait de certains points! Un sursaut de dignité.
 

Tag(s) : #PARTI SOCIALISTE

Partager cet article

Repost 0