Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



C’était jazz, tout jazz hier soir à Roublot avec le grand saxophoniste ténor américain Archie Shepp! Il est avec Sonny Rollins, un de dernier des grands saxophonistes ténor et nous offre encore régulièrement des concerts et joue souvent avec les jeunes talents du jazz, du rock ou du rap. C’était hier le cas avec Denis Colin, clarinettiste de grandissime talent résident fontenaysien. Au-delà de son talent, de sa présence j’apprécie que Archie Shepp garde intact une conscience politique de la lutte du peuple noir américain comme beaucoup des autres musiciens américains. Il est resté militant. J'ai vécu avec émotion cette évocation du temps de sa grand-mère, née sous l'esclavage. Du temps d'une expression musicale sans instrument! Une musique de gestes et de bouche! Quelques minutes plongées dans la source même du blues, d'un rythme sourd témoin des souffrances! Hier il a écrit dans la Halle Roublot une belle page de Fontenay et avec son costume, son gilet cravate et chapeau vissé sur la tête il a démontré qu’il est par ses racines afro-américaines une des légendes saxophonistes du blues américain. La salle vibrait et toute la nuit le saxo magique d’Archie Shepp et la clarinette endiablée de Denis Colin, son complice d’un soir, ont raisonnés dans mon sommeil…

 

La Halle fermait symboliquement ses portes. Une page d’expression culturelle qui se tourne vers l’avenir à l’horizon 2010... Plus de 20 ans de présence de mon, de notre ami Jean-Pierre Lescot qui sait merveilleusement dans la vie tirer les seules ficelles de son talent… moins d’une décennie du comptoir qui a su percuter le lieu par une présence expressive. Un partage que je voudrais harmonieux et que des conventions avec la ville règleront. Roublot c’est aussi la projection d’un avenir où tout l’espace sera dédié à l‘expression artistique. Le nouveau venu sera pour les arts plastiques et déjà il suscite l’intérêt des plasticiens résidents à Fontenay et que je rencontre régulièrement. Musique, théâtre d’ombre et de marionnettes, arts plastiques contemporain ( peinture, vidéo, performances, livres d‘artistes,…) seront la marque de fabrique de cet espace renouvelé, ressourcé!

 

Une seule mauvaise petite note dans cette merveilleuse soirée: S. Gastines, demandant au public d’exercer sa pression par courrier, par mail ou appels téléphoniques sur les élus pour faire respecter les dates de réouverture! Toujours cette méthode de pression, de violence exercée qui se traduit dans ses remerciements à signifier la part du Maire et de quelques seuls élus pour soutenir son association et le spectacle de ce soir! Le spectacle, je le rappelle à S. Gastines à été possible par l’aide conjuguée du Sénateur Maire pour 10000 € et la culture pour 5000 € ( celle-ci non remerciée lors de la soirée ). Symboliquement j’aurais aimé que soit associé dans cette soirée ou évoqué le rôle joué par Jean-Pierre Lescot et sa compagnie, les plus anciens résidents du lieu! qui s‘est vu rétrécir de près d’¼ son espace de réserve pour contenter des exigences sans nuances, qui a fait vivre culturellement cette Halle! Halle se doit d’être un lieu d’harmonie et de différenciation culturelle et que nul ne saurait faire tirer vers soi la couverture! Symboliquement hier il aurait suffit en quelques mots de signifier que la Halle est un lieu de partage et que demain, le chantier achevé, elle s’enrichira d’une nouvelle activité pour lui donner rang de pôle culturel majeur de notre cité et d’exemplarité de notre politique culturelle! Nous avons eu droit à un solo, un égoïsme qui a masqué cette richesse. Il appartenait simplement de savoir partager…

Tag(s) : #CULTURE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :