Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Cela devait être un Conseil Municipal où ferraillaient l'opposition contre la majorité à coup de chiffres, de bilan et de prospection. Cela en a été le cas et je n'y reviendrai pas hormis pour saluer la qualité de l'intervention municipale de mon ami Patrice Bédouret, appliqué et exemplaire dans son travail au service de la majorité malgré souvent quelques difficultés. Il me faut également saluer l'intervention de B. Bénédict au nom du groupe socialiste apportant notre soutien au personnel du service public et qui a fixé les grands axes de solidarité pour demain.

Cela devait être un Conseil Municipal presque ordinaire dans son déroulement où chaque groupe politique s'inscrivait dans le débat en affichant sa naturelle différence et cela dans la cohésion concernant notre majorité municipale.

Puis vint le point 18: Désignation de conseillers municipaux pour siéger au sein d'un jury de concours d'urbanisme - requalification du quartier de la Redoute. Désignation de 5 titulaires et de 5 suppléants. Rien de plus simple et anodin lorsque l'on possède une calculette et que l'on s'attache à une méthode équitable qui régule la répartition en fonction de l'importance des groupes politiques.

Tout est parti en vrille lorsque que le Maire annonce la répartition tirée de sa calculette tenue par Mr Faure qui attribue au PS 1 siège sur 5 titulaires alors que son groupe s'en tire avec 2, ce qui avec lui qui préside de droit fait 3. Trois sur 5 + 1 de droit ( 6 ). Le PS se retrouvant avec ses 13 élus au niveau égal de celui des 5 Verts!

Calcul d'apothicaires? Non! Un déni total qui s'agrémente d'un autre déni lorsque le Maire se substitue aux groupes politiques pour citer nommément les élus qui siègeront à ce jury. J'étais ulcéré par la méthode et sans m'emparer du micro ait spontanément et fortement signifié mon mécontentement ainsi que celui des mes amis socialistes. Comprenant que l'on se jouait de nous et que nous n'avions plus aucune utilité ayant bien œuvré dans le vote du budget, j'ai même annoncé que si le vote se faisait sur cette désignation d'un autre temps AUCUN élu PS ne participerait à ce jury et que nous saurions bien expliquer notre position aux fontenaysiens. La mascarade ayant assez duré, le groupe PS sous mon impulsion ainsi que celle de son Président a décidé de quitter la salle - refusant de siéger en un lieu où notre représentation était bafouée. Seules deux élues ont tenu à voter ( elles étaient désignées par le Maire comme devant siéger ) et zélées sont restées ancrées à leur fauteuil se désolidarisant de leur groupe et créant un précédent intolérable doublé d'une absence de vision et de sens politique. Hier encore nous avons eu un éclairage éblouissant du mépris dans lequel le groupe socialiste, le Parti Socialiste - premier parti de France et principale force d'opposition à la droite gouvernementale désignée par les français lors des dernières élections - est tenu par une composante de la majorité.

Tag(s) : #PARTI SOCIALISTE

Partager cet article

Repost 0