Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je sors de cette belle réunion qu'est le banquet des anciens. Une occasion rare de rencontrer les mémoires de notre ville en toute convivialité. Mes amis sourds étaient là et quelle intense émotion dans notre partage fait simplement sans calcul d'attention et d'humanisme. Fraîcheur d'une rencontre qui nourrit d'espoir un week-end à peine entamé. J'ai gouté également la présence de quelques voisins du Bois Cadet qui sont les piliers d'un quartier que nous voulons agréable à vivre. J'ai profité de la présence de mes amies élues socialistes présentes: Clémence, Tifany et Françoise. Mon ami Louis-Mohamed, d'astreinte de mariage, m'avait contacté pour excuser son absence. L'occasion également depuis hier de mesurer les multiples appréciations positives de mes prises de position publiques sur ce blog. De prolonger les appréciations après tous les contacts positifs d'hier. Je sais que je ne suis pas seul et cette audience ou cette "réceptivité" s'élargi au delà du microcosme PS local. Tant mieux d'ailleurs et ces témoignages me sont précieux et surtout abondent dans le sens que je défends certaines valeurs du PS.

Clémence Avognon-Zonon a communiqué officiellement sa décision au Parisien et à la fédération du Val de Marne. Son acte et sa décision sont audibles en tout cas beaucoup plus que les propos impératifs, dont je suis victime, de soustraire de mon blog mes libres opinions qui se placent sous le parapluie des interventions de deux députés socialistes de notre département. Propos exigeants, péremptoires, qui m'ont été tenus entre le bruit assourdissant de deux rames de métro, comme à chacun de ses appels,  par un "ami" bienveillant qui ne s'est pas aventuré dans le formalisme de discussions ou d'explications en coupant court à l'appel. Je connais ce rituel des appels d'un homme pressé et surbooké qui profite des bas-fonds sonores du RER depuis près de 3 ans et cela même pour régler des problèmes au niveau de la ville, pour vous appeller! Et lorsqu'il s'agit me demander quelque chose c'est toujours en dehors de ce créneau, bien entendu! Mais tout cela est anecdotique et ressemble à de la rancoeur que je veux pas cultiver et j'avoue que depuis un certain temps cela m'amuse car au moins il est un moment où je puis être un centre d'intérêt pour cet ami!

En revanche ce que je retiens c'est que beaucoup de socialistes me soutiennent et que cela est un incomparable réconfort. Habitué depuis un certain temps à fréquenter le milieu de la surdité je sais maintenant par expérience que parler fort ne sert à rien mais qu'en revanche prendre soin d'articuler façonne une compréhension mutuelle. Beaucoup trop parlent fort et n'articulent pas assez leur politique pour lui donner le sens qu'il convient pour formuler l'intérêt du parti.

Tag(s) : #PARTI SOCIALISTE

Partager cet article

Repost 0