Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le ministre du travail Eric Woerth s'est fendu d'un argument massue en faveur de l'allongement de la durée de cotisation et de départ à la retraite: «vous êtes quasiment en bonne santé jusqu'à un an ou deux ans avant votre mort».

Une phrase incroyable pour faire passer une réforme des retraites qui porterait encore sur les seuls salaires, et qui se heurte à la réalité de la France d'aujourd'hui. Cette phrase ignore  totalement le cas de quelques une des maladies les plus courantes qui touchent les Français.

Le cancer

En 2005, ce sont 319.000 Français qui se sont vu diagnostiquer un cancer, maladie aux traitements longs et aux possibilités de rechute, selon les estimations de l'Institut national de veille sanitaire. Pour 160.000 d'entre-eux, ce diagnostic est intervenu entre 40 et 70 ans. Les projections de l'INVS pour 2009, font état de 346.000 personnes atteintes du cancer.

Maladie d'Alzeihmer

En 2007, cette maladie dégénérative touchait 860.000 Français, soit 5% de la population de plus de 65 ans, c'est à dire 500.000 personnes en se basant sur le bilan de l'Insee. Elle se développe en moyenne pendant «huit ou dix ans», rappelle le site Sante-médecine.net. Autant de Français qui ne sont pas «quasiment en bonne santé jusqu'à un an ou deux» avant leur décès.

Maladie de Parkinson

Cette maladie toucherait entre 100 et 120.000 Français, rapporte Le magazine de la santé, qui note que la maladie survient aux alentours de 60 ans, et dans 10% des cas, il se produit avant 50 ans.

Diabète

En 2008, près de 2,5 millions de Français ont été diagnostiqués comme diabétiques de type 2, c'est à dire non dépendant d'injections d'insuline. 180.000 Français souffrent de diabète dit de type 1, c'est à dire insulino-dépendant: tout au long de leur vie, ils doivent s'injecter de l'insuline plusieurs fois par jour, et veiller scrupuleusement à leur alimentation... Eux non plus ne sont pas «quasiment» en bonne santé jusqu'à «un an ou deux» avant leur décès.

Chaque année, plus de 9.000 personnes sont amputées suite au diabète, explique l'INVS.

Maladies professionnelles

En 2008, ce sont près de 45.000 Français qui étaient atteint d'une maladie professionnelle, au premier rang desquels les cancers et les troubles-muscolo-squelettiques. Et encore, ces statistiques sont loin de la réalité en raisons d'une «nette sous déclaration des maladies professionnelles par les victimes», explique l'INVS.

Le handicap

En 2002, selon l'Insee, plus de douze millions de personnes souffrent de handicap. Parmi eux, 1,2 million personnes regroupe, «la plupart du temps des hommes, âgés de 40 à 69 ans, inactifs» perçoivent une allocation et l'origine de leurs déficiences sévères est fréquemment liée à la naissance. Poue 1,2 millions d'autres, «surtout des hommes, entre 30 et 39 ans,» font état de déficiences: «l'épilepsie, l'incapacité motrice d'une jambe et la dépression», le plus souvent lié à un accident du trava L'origine du handicap de cette population est avant tout l'accident du travail.

Ce sont autant de Français - entre autres - dont la plupart ne font pas partie de ces citoyens «quasiment en bonne santé» jusqu'à un an ou deux avant leur mort, et qui souffriraient le plus de l'allongement de la durée de cotisation. Une mesure que le pouvoir ferait mieux d'assumer plutôt que de nier la réalité.

 

Tag(s) : #PARTI SOCIALISTE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :