Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Toujours cette méthode en exergue: l'invective, le mot qui blesse, le mépris et publiquement la mise à bas d'une personne. Cela avec le courage du pseudo et le rôle d'intercesseur d'un médiateur bidon. La municipalité a des engagements à remplir. 140. Elle désire les tenir. En tant qu'élu je réponds à 'observatoire sur la politique menée dans le cadre de ces engagements. Outre cela il y a un travail de terrain, de contact et surtout de dialogue. Rien ne se fait sans cette obligation. Obligations que n'ont pas les détracteurs ancrés dans leurs certitudes. Et dans ces engagements il y le n°52 qui déclenche une orgie de mépris chez les Ninon, Uranus, Huron2, Amandine, Tonton Cristobal, Cléo, etc... légitimés par leur seule fait d'être. Je n'ai fait qu'évoquer le point 52 qui sera un point de débat. Je l'ai pris au niveau culturel car il en est de ma compétence. Je ne suis fermé en rien et dogmatique en aucun cas. Certes je dépasse le quartier pour une vision globale de la ville et un intérêt municipal comme je l'ai fait d'ailleurs dans le cadre de mon intervention sur le cas Zola.
Je constate qu'il y a un plaisir à manipuler et instrumentalisme le débat et à se retrancher derrière une Clochemerle attitude. surtout pas d'ouverture et statut quo à défendre coûte que coute. J'attends ces anonymes à découvert dans le cadre d'un libre dialogue autour d'une table et surtout avec la capacité à retirer les ornières et ne pas systématiquement déformer les propos. C'est une forme de démocratie à laquelle je suis attaché même si à la lecture de leurs diffamants écrits il me chatouille l'esprit d'utiliser le même esprit - mais je saurais les respecter en tout état de cause et ne tomberais pas dans cette ornière par complaisance.

Partager cet article

Repost 0