Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vais être clair. Depuis quelques jours je suis questionné pour donner mon avis sur ce que l’on peut appeler localement : «  l’affaire Zola  ». Affaire de permis de construire accordé par l’autorité compétente légalement: le maire. Tout Fontenay, sinon le quartier du Plateau, se passionne sur ce dossier aux charbons ardents et c’est une affaire de droit à laquelle une certaine dose de politique est venue s’immiscer dans le dossier.

Le droit entraîne le respect de procédures. La politique entraîne des mécanismes tout différents et qui parfois au nom d’une éthique ou d’intérêts peuvent s’opposer au droit…pour tenter de le rétablir aux vues de critères différents. Cela s’appelle l’appréciation.

En l’affaire si quelque parti s’estime lésé il lui est opposable une procédure de recours au tribunal administratif à condition d'en justifier ses arguments. L’attribution du permis de construire étant bien balisé pour éviter tout dérapage…

 

Concernant la position du Parti Socialiste, je connais la responsabilité qui anime l’action de son secrétaire pour amplement lui faire confiance et je comprendrais volontiers qu’il entreprenne dans la droite ligne engagé par lui-même et le groupe des élus socialistes le recours de droit pour faire valoir le bien fondé de sa politique. Sur de son argumentation, attentionné à la colère publique qui s’élève sur une partie de la ville et responsable politique respectueux des obligations il saura en homme «  d’état », dégagé de tout volonté démagogique, s’atteler à cette tache, populaire, de rétablir le bien fondé d’une décision de rejet de ce permis de construire. Je n’en doute à aucun moment et j’attends ce recours qui cadrerait avec la rigueur d’une pensée, d’une méthode. La cohérence politique étant l’apanage des vertus et supprime toutes les objections au nom de l’opportunisme.

Tag(s) : #PARTI SOCIALISTE

Partager cet article

Repost 0