Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette projection est pour moi une bonne leçon pour ceux qui localement ignorent le handicap sourd et sont inactifs. J'attends toujours que cette question bouge et que notre ville sache prendre des solutions.

Le Centre Pompidou nous offre une CARTE BLANCHE
jeudi 14 octobre
20h00
au Cinéma 2 du Centre Pompidou

"C’est une sélection de films comme nous aimons en présenter, Philippe Ramette compose une image avec le paysage et une de ses machines folles, avec le vide comme seule perspective. Pierre Meunier, dans une tentative aussi absurde fait dévaler des rochers dans les escaliers. Nos cinéastes parrainés par Jean Rouch tentent de réaliser une minute de cinéma à la manière des opérateurs Lumière et la vie de Kojie Inoue nous est contée en langue des signes par un acteur sourd et muet ; autant de films et d’univers singuliers pour nous emporter vers d’étranges rêveries."

Alice Beckmann

 

Au programme :
. Conversation avec l’air de Jean-Marc Simonnet
. Hoplà ! de Pierre Meunier
. Regardez-moi je vous regarde de Brigitte Lemaine
. Les Minutes Lumière de Jean Rouch, Agnès Obadia, Johan Van Der Keuken, Alain Guiraudie, Juliette Senik, Moumen Smihi, Jean‐Claude Jean, Anne Alix, Luc Wouters, Pascale Thirode, Pierre Primetens, Sabine Mamou et François Barat.

 

REGARDEZ-MOI JE VOUS REGARDE est un documentaire.

 

Générique : Réalisateur : LEMAINE Brigitte
Auteur : LEMAINE Brigitte
Production : Producteur : GREC ; MEP
Participation : Fondation du Japon ; Fondation de France (Fondation pour l'Etude de la Langue et de la Civilisation Japonaise) ; CNRS AV ; Fotofilmécrit
Résumé :

Hommage en forme de poème au photographe japonais Koji Inoue, raconté en langue des signes par un comédien sourd, Levent Beskardes. Celui-ci fait découvrir la vie, l'oeuvre et les thèmes favoris de ce photographe.
Koji Inoue (1918-1993), devenu accidentellement sourd à l'âge de trois ans s'est passionné très jeune pour la photographie. Il abandonne l'ébénisterie pour ouvrir une boutique photo puis un club photo pour sourds, qui deviendra très important dans les années 50. Koji Inoue observe son pays avec ses yeux de sourd, et le photographie comme pour prouver qu'il regarde le monde à égalité avec les entendants. Il remporte de nombreux prix et devient une célébrité dans sa région. Grâce à l'aide de son fils Hajime, il expose et publie ses photographies au Japon puis en France à la fin de sa vie.
Ce récit permet de comprendre son regard de photographe, sa sensibilité, témoignages d'une écriture visuelle et d'une culture propres.

Procédé audiovisuel : Prises de vues réelles en noir et blanc. Utilisation de banc-titre (nombreuses photographies en noir et blanc) et d'extraits de film d'archives en noir et blanc.
Intervention du comédien (langue des signes française) sous-titrée. Musique originale (Rika Suzuki).
Discipline : Sociologie, Arts et techniques
Tag(s) : #CULTURE

Partager cet article

Repost 0