Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une nouvelle page écrite par les médias iraniens dans la chronique des ignominies dogmatiques dont ce pays est coutumier depuis 1978. Soutenir la victime du machisme qu'est Sakineh, la victime d'un procès obscurantiste d'un dogme qui régit à toute heure la vie de millions d'individus, devient périlleux et surtout l'objet d'insultes infondées et innacceptables. Pour preuve la dernière sortie des médias perses où Carla Bruni et Isabelle Adjani ont été publiquement insultées pour avoir signé une pétition de soutien à l'iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani. Cette iranienne, condamnée à la mort par lapidation pour avoir trompé son mari et avoir participé à son meurtre - ce qui demeure à vérifier tant l'instruction est à charge et la torture courante dans les geôles iraniennes, fait actuellement l'objet d'une importante mobilisation internationale.

L'Iran n'a manifestement guère apprécié les tentatives internationales de pression pour obtenir la libération de Sakineh. En effet, alors que le gouvernement iranien rappelle que l'exécution de la peine a été suspendue en attendant un réexamen du procès, Kayhan, un journal dépendant du pouvoir, a publié un éditorial intitulé "Les prostituées françaises rejoignent la lutte des droits de l'Homme" .

 

Toutes les femmes françaises sont aux yeux de ces féodaux des prostituées alors qu'elles ne font valoir que le droit à être, à être des êtres humains dignes de respect. Ignoble posture. Nos femmes françaises, nos mères, nos filles, nos amies, nos voisines, nos compagnonnes, nos travailleuses, nos intellectuelles, nos militantes ne sont pas des prostituées. Dans ce média iranien aux ordres du pouvoir des mollahs on peut notamment lire le paragraphe suivant: "Récemment, Carla Bruni, l'épouse infâme de Nicolas Sarkozy et Isabelle Adjani, l'actrice française à la morale corrompue, ont exprimé leur soutien envers Sakineh. Carla Bruni s'est débrouillée pour briser le mariage Sarkozy et devenir la Première dame de France" Et pour parfaire l'immonde la télévision publique a quant à elle accusé la seule Première Dame de France de se rendre coupable "d'immoralité" . Il nous faut résister, il nous faut prendre position.

 

Je m'étonne encore que mes amis soient  si silencieux et que l'expression publique locale demeure si peu loquace. Est-ce pour certains l'approche d'élections qui les rend si muets? Gageons qu'il y a bien plus de retard à l'allumage et que cette gauche que j'aime viendra manifester son opprobre. Et que ceux qui à gauche seront silencieux finiront bien un jour à en payer le prix.

 

Nos femmes insultées par des dogmatiques méritent toute notre attention sans qu'un seul d'entre nous manque à l'appel. Soutenir Sakineh est d'actualité et la virulente réaction iranienne nous le prouve. Nous sommes tous des prostitué(e)s. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :